Les premières banques britanniques interdisent à présent aussi l'achat de crypto-monnaies

05/02/18 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Le Lloyds Bank Group britannique ne permet plus aux utilisateurs de ses cartes de crédit d'acheter encore des crypto-monnaies. La forte volatilité de la plupart de ces valeurs virtuelles en est la cause.

Les premières banques britanniques interdisent à présent aussi l'achat de crypto-monnaies

© REUTERS

Le Lloyds Bank Group est un géant bancaire britannique qui se compose entre autres d'Halifax, de MBNA et de la Bank of Scotland. Selon le journal The Guardian, une porte-parole du groupe a bien confirmé que ces banques ne soutiendront plus l'achat de crypto-monnaies.

Les banques du Lloyds Bank Group sont les premières en Grande-Bretagne à prendre ce genre de mesure, mais pas au monde, puisque précédemment déjà, The Bank of America et JPMorgan avaient adopté cette attitude. La raison en est la forte volatilité des crypto-monnaies.

Même si le cours de certaines monnaies virtuelles comme le bitcoin a énormément progressé ces derniers mois, elles peuvent tout aussi bien perdre une grande partie de leur valeur en quelques jours seulement. Il en résulte que des acheteurs peuvent ainsi se retrouver tout à coup fortement endettés.

Le secteur bancaire n'est pas le seul à vouloir mettre en garde contre les crypto-monnaies. C'est ainsi que la semaine dernière, Facebook a banni toute publicité en faveur de l'argent virtuel. De plus, les régulateurs de divers gouvernements ont également lancé des avertissements à propos des risques possibles. La France et l'Allemagne notamment ont lancé un appel en vue de soumettre les crypto-monnaies à des règles plus strictes.

Nos partenaires