Les pouvoirs publics de nouveau prisés par les informaticiens

26/08/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Les organismes publics comme Fedict et Selor déclarent recevoir ces derniers temps énormément de lettres de candidature de la part d'informaticiens. La crise joue évidemment ici un rôle.

Les organismes publics comme Fedict et Selor déclarent recevoir ces derniers temps énormément de lettres de candidature de la part d'informaticiens. La crise joue évidemment ici un rôle.

Chez Fedict Select, une nouvelle organisation du service public fédéral ICT Fedict qui recrute des informaticiens, on a recensé entre mi-juin et mi-juillet 214 réactions à des annonces sur le site d'offres d'emploi ictjob.be. C'est quasiment deux fois plus que le précédent record mensuel de 120 réactions. Fedict Select a certes lancé, il y a deux mois, une vaste campagne de recrutement pour plus de 50 fonctions vacantes.

Mais chez Selor aussi, on assiste à une recrudescence de l'intérêt pour un emploi ICT auprès des pouvoirs publics, confirme Stefanie Billiet, responsable de la communication et du recrutement. D'une part, elle distingue les avantages offerts par les nouveaux canaux en ligne, comme les sites d'offres d'emploi, Linkedin, Facebook, Youtube,...: "Ils ne s'avèrent pas seulement efficaces pour recruter, mais ils influencent aussi de manière positive notre image d'employeur." Elle voit par ailleurs une explication dans la crise: "Il est certain que de nombreux informaticiens font aujourd'hui plus rapidement le lien: 'ah oui, il y a encore les organismes publics'. Nous offrons la stabilité et la sécurité d'emploi. Nous pouvons donc tirer quelque chose de positif de la crise et attirer du sang neuf."

Quant à savoir si la qualité des postulants croît proportionnellement avec leur nombre, cela reste à démontrer. "C'est réellement bien difficile à préciser objectivement", affirme Billiet. "L'on pourrait s'intéresser aux pourcentages de réussite aux sélections, mais cela revient toujours à comparer des pommes et des poires. Le timing de l'offre d'emploi et de la sélection, le service public, le travail proposé, ...: tout cela conditionne les réactions à une place vacante."

Nos partenaires