Les pirates publient encore plus de données du site d'aventures amoureuses AshleyMadison

24/08/15 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Datanews

Les pirates du site de relations extraconjugales ont dévoilé deux fois plus de données dans leur deuxième publication, dont des informations du CEO.

Les pirates publient encore plus de données du site d'aventures amoureuses AshleyMadison

© iStock

Comme si dix giga-octets de noms, adresses e-mail, mots de passe, données de cartes de crédit et penchants sexuels ne suffisaient pas, les pirates ont cette fois mis en ligne quasiment vingt giga-octets de données d'AshleyMadison et de son site apparenté Established Men. Ces deux sites ciblent les hommes et les femmes en quête d'aventures extraconjugales, mais semblent surtout tromper... leurs propres membres.

Quiconque craint que ses données se trouvent dans cette deuxième publication online, peut provisoirement dormir sur ses deux oreilles. Cette nouvelle révélation consiste, selon Motherboard, surtout (quasiment 14 giga-octets) en des éléments de la boîte mail du CEO Noel Biderman, et ce fichier est corrompu, d'après plusieurs experts, ce qui fait qu'il ne doit pas être ouvert. Il est quasiment certain que ce nouveau chargement de données provient bien du même groupe de pirates.

Contrôlez ici votre adresse e-mail

Les autres fichiers comprennent, sur base de leurs noms, surtout des documents internes et pas nécessairement des données de membres. Quiconque souhaite savoir si son nom apparaît dans le premier ensemble de données, peut se rendre en toute sécurité sur Trustify.info/check. Et si vous êtes de ceux/celles qui souhaitent contrôler leur partenaire, il nous faut vous prévenir: lors de l'enregistrement, AshleyMadison n'a vérifié aucune adresse e-mail. Si une personne a par (mauvaise) plaisanterie inscrit quelqu'un d'autre, c'est ce quelqu'un qui se retrouve sur la liste.

Escroquerie

Suite au piratage, l'entreprise mère Avid Life Media (ALM) tente de limiter les dommages en semant le doute sur la véracité des données. Mais divers utilisateurs, dont la vedette ultra-catholique de la TV Josh Duggar, en ont entre-temps confirmé l'exactitude.

L'affaire prend un tour encore nettement plus sensible, quand on sait qu'une grande partie des profils d'AshleyMadison était fausse. Le site attirait un public essentiellement masculin et relativement peu de femmes. Il convient d'ajouter que le site de rencontres disposait d'une option permettant de supprimer complètement les données de l'utilisateur moyennant 20 dollars, une source de revenus lucrative s'il en était, dont il a été démontré par la suite que c'était une pure escroquerie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires