Les petites entreprises courent plus de risque en ligne

10/06/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les collaborateurs des petites entreprises prennent davantage de risques en ligne au sein du réseau interne que le personnel de grandes organisations. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'entreprise de sécurité Trend Micro parmi 1.600 utilisateurs finaux professionnels.

Les collaborateurs des petites entreprises prennent davantage de risques en ligne au sein du réseau interne que le personnel de grandes organisations. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'entreprise de sécurité Trend Micro parmi 1.600 utilisateurs finaux professionnels.

Les petites entreprises courent plus de risque, parce que leur personnel surfe davantage sur internet à des fins privées, effectue des achats en ligne, visite des sites de réseautique, télécharge des fichiers non fiables (32% des travailleurs britanniques) et contrôle plus souvent leur mail personnel. Pas moins de 70% des personnes interrogées déclarent lire au travail leur courrier électronique privé.

Dans tous les pays examinés, les plus petites entreprises prennent aussi moins de mesures de sécurité préventives que les grandes sociétés. A peine 50% d'entre elles disposent d'un département IT qui s'occupe d'optimiser la sécurité en ligne. Et cela n'est pas sans conséquence: davantage de pourriels ('spam') circulent dans les petites entreprises, et des attaques d'hameçonnage ('phishing') s'y manifestent plus souvent.

Il convient cependant de remettre le terme 'petites entreprise' dans son contexte. Dans trois des pays pris en compte - les Etats-Unis, l'Allemagne et la Grande-Bretagne -, il s'agit d'organisations de moins de 500 travailleurs, alors qu'au Japon, ce sont des organisations de moins de 250 collaborateurs.

Nos partenaires