Les performances IT belges, encore et toujours modérées

10/04/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La Belgique demeure dans le peloton européen au niveau des performances IT. Tout comme l'an dernier, notre pays occupe la vingtième place au classement mondial des pays possédant une bonne position concurrentielle sur le plan IT. Nous faisons nettement moins bien que nos voisins du nord qui occupent, eux, une belle septième place au classement.

La Belgique demeure dans le peloton européen au niveau des performances IT. Tout comme l'an dernier, notre pays occupe la vingtième place au classement mondial des pays possédant une bonne position concurrentielle sur le plan IT. Nous faisons nettement moins bien que nos voisins du nord qui occupent, eux, une belle septième place au classement.

Le rapport 'e-readiness' annuel de l'Economist Intelligence Unit et d'IBM détermine la position concurrentielle de 70 pays sur base de divers critères dans six domaines. Le rapport examine entre autres la connectivité et l'infrastructure technologique, la politique et la vision gouvernementale, l'environnement social et culturel, l'environnement juridique, le climat économique et le degré d'adoption de l'e-business par les citoyens et les entreprises.

Tout en haut du classement, on enregistre plusieurs différences singulières avec les années précédentes. C'est ainsi que le Danemark régresse de la première à la cinquième place. Les Etats-Unis, qui devaient précédemment se satisfaire d'une deuxième position, prennent à présent la tête. Hong Kong saute de la quatrième à la deuxième place, et la Suède, elle, recule d'une place pour occuper la troisième, suivie par l'Australie qui, l'an dernier, était encore au bas du top dix. Aux places cinq à dix, on trouve aujourd'hui respectivement Singapour, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, la Suisse et l'Autriche.

"En général, on peut dire que la Belgique à légèrement progressé en chiffres et se rapproche tout doucement de la moyenne ouest-européenne. La question est cependant de savoir si nous devons en être satisfaits", déclare Paul Van Droogenbroeck d'IBM Belgium. Et Van Droogenbroeck d'ajouter que nous étions en tête au niveau mondial entre autres sur le plan du taux de pénétration du haut débit et de l'eID. "Nous aurions pu en tirer plus d'avantages."

La Belgique obtient en outre un score relativement bon sur le plan de la connectivité, surtout donc en ce qui concerne le taux de pénétration du haut débit. Nous souffrons cependant d'un taux de pénétration du PC assez faible. Sur le plan de l'environnement social et culturel et de l'adoption de l'IT, il y a encore du pain sur la planche. Concrètement, Van Droogenbroeck plaide pour une présence plus importante de l'IT dans l'enseignement belge, alors que la stimulation de l'esprit d'entreprise pourrait être aussi meilleure dans notre pays.

Source: Belga

Nos partenaires