Les PC de vote vieillissent bien

14/06/10 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Datanews

Auraient-ils, comme le bon vin, tendance à se bonifier avec le temps? Toujours est-il que les 25.000 ordinateurs de vote auront connu cette année moins de pannes que lors du scrutin précédent de 2009 lors des élections régionales et européennes. En effet, si 408 interventions avaient été recensées l'an dernier par l'équipe de 270 collaborateurs de Wincor Nixdorf répartis dans tout le pays (le budget d'intervention était alors de 2,8 millions EUR), on en comptabilisait plus cette année que 344, soit une baisse de 15,6%. Or il s'agit de machines misent en service en '94 et '98, certaines ayant donc plus de 16 ans!

Les PC de vote vieillissent bien

Auraient-ils, comme le bon vin, tendance à se bonifier avec le temps? Toujours est-il que les 25.000 ordinateurs de vote auront connu cette année moins de pannes que lors du scrutin précédent de 2009 lors des élections régionales et européennes.

En effet, si 408 interventions avaient été recensées l'an dernier par l'équipe de 270 collaborateurs de Wincor Nixdorf répartis dans tout le pays (le budget d'intervention était alors de 2,8 millions EUR), on en comptabilisait plus cette année que 344, soit une baisse de 15,6%. Or il s'agit de machines misent en service en '94 et '98, certaines ayant donc plus de 16 ans!

Le SPF Intérieur avance une explication: "(...) le fait que les machines ont été utilisées en juin 2009 et depuis la mi-mai 2010, elles ont été testées à trois reprises. Plus les intervalles entre les utilisations sont courts, moindres sont les besoins en interventions. Plus les utilisations sont rapprochées, plus le personnel communal garde en mémoire la manipulation des ordinateurs et les spécialistes des élections dans les communes peuvent immédiatement détecter les problèmes lors de la première phase de test."

Si l'on veut donc que le vote électronique soit performant, il convient en fait d'organiser les élections plus souvent. Un appel du pied aux politiques?

En savoir plus sur:

Nos partenaires