Les Pays-Bas nomment un CIO dans chaque ministère

16/12/08 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Les treize ministères néerlandais vont recevoir leur propre chief information officer (CIO). Ce fonctionnaire de niveau supérieur constituera le lien entre la direction stratégique, le département ICT et les éventuels fournisseurs ICT externes.

Les treize ministères néerlandais vont recevoir leur propre chief information officer (CIO). Ce fonctionnaire de niveau supérieur constituera le lien entre la direction stratégique, le département ICT et les éventuels fournisseurs ICT externes.

L'objectif de nos voisins du nord, c'est qu'au sein des ministères, le nouveau CIO donne son avis, spontanément ou non, sur le lancement de projets ICT. En outre, il assumera toute une série de responsabilités, comme l'élaboration et l'actualisation de la stratégie et de la vision de l'automatisation dans son ministère. De plus, il contrôlera le respect des accords conclus, il imposera des exigences au niveau des méthodes de gestion des projets et supportera les audits, 'reviews' et 'second opinions'.

Selon un porte-parole, le CIO est un 'rôle' et pas une 'fonction'. Les ministères ne devront par conséquent pas l'engager, mais nommer probablement quelqu'un au sein même des ministères. Les CIO s'occuperont principalement de projets ICT d'un budget supérieur à 20 millions d'euros.

Les CIO des treize ministères seront dirigés par Maarten Hillenaar, directeur de la politique d'informatisation nationale. Hillenaar sera lui-même nommé 'rijks-CIO', une fonction qu'il endossera au 1er janvier 2009.

Cette information est étonnante dans la mesure où dans notre pays, on recense précisément un mouvement toujours plus important en vue d'accroître le rôle et le pouvoir du service public fédéral ICT, Fedict. Récemment, Ruben Lemmens, responsable de l'informatisation à la Justice, insistait encore dans Data News sur l'importance d'une centralisation des responsabilités ICT fédérales dans une sorte de fonction de CIO national.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires