Les Pays-Bas demandent (et reçoivent) des demi-projets IT

26/05/14 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Datanews

Lorsque les autorités néerlandaises sous-traitent un projet IT, il s'agit souvent de choses, dont les fournisseurs savent à l'avance qu'elles ne fonctionneront pas.

Les Pays-Bas demandent (et reçoivent) des demi-projets IT

Lorsque les autorités néerlandaises sous-traitent un projet IT, il s'agit souvent de choses, dont les fournisseurs savent à l'avance qu'elles ne fonctionneront pas. Voilà ce qui ressort d'une audition qui s'est tenue fin de la semaine dernière au sein de la Nederlandse Commissie ICT, au cours de laquelle Diederik Padt de HP Nederland a confirmé que HP, tout comme d'autres acteurs, fournit des projets qui, par définition, ne peuvent fonctionner.

Selon le magazine Automatiseringsgids, l'on a aux Pays-Bas utilisé plusieurs fois déjà la métaphore "voiture sans volant" pour illustrer cette ambiguïté. Et HP d'indiquer qu'elle explique à chaque fois que la sous-traitance gouvernementale ne se traduira pas par un projet capable de bien fonctionner. Il l'empêche, selon Padt, que les autorités s'entêtent dans leur demande pour effectuer ultérieurement des adaptations dans la pratique.

La raison pour laquelle les entreprises ICT fournissent des solutions incomplètes, repose dans la concurrence qu'elles se livrent. Celle qui remet dans son offre un projet IT pleinement opérationnel, s'avère souvent plus chère que la concurrence qui ne fournit que ce que les autorités demandent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires