Les Pays-Bas aux prises avec un problème de capacité sur le plan des études technologiques

31/07/18 à 13:27 - Mise à jour à 13:26

Les universités néerlandaises qui proposent des formations technologiques, font face à des problèmes de capacité. Le 'Cyber Security Raad' invite cependant les autorités à ne pas limiter le nombre de places.

Les Pays-Bas aux prises avec un problème de capacité sur le plan des études technologiques

. © Paul Downey/Flickr

Aux Pays-Bas, plusieurs formations universitaires en intelligence artificielle, science des données et 'business analytics' notamment se caractérisent par un nombre de candidats supérieur au nombre de places. Il en résulte que certaines universités envisagent d'imposer un nombre d'inscriptions maximal, selon la chaîne néerlandaise NOS.

Voilà qui provoque à présent une réaction du Cyber Security Raad. Ce dernier indique dans une lettre ouverte adressée au ministre néerlandais de l'enseignement, de la culture et des sciences que le gouvernement doit rapidement dégager des fonds supplémentaires pour résoudre ce problème de capacité.

''Le Raad juge l'introduction d'un système de numerus clausus par un certain nombre d'universités comme étant une évolution à la fois indésirable et préoccupante. La forte croissance de l'économie numérique engendre une carence aiguë de spécialistes IT et apparentés'', peut-on lire dans la lettre. Selon cet organe de conseil, il faut débloquer plus d'argent au profit du personnel, de locaux et de moyens.

Toujours plus de jeunes optent pour des formations telles l'intelligence artificielle. Dans certains instituts d'enseignement, il est même question d'un doublement du nombre d'inscriptions.

En savoir plus sur:

Nos partenaires