"Les ordinateurs à voter? Je retiens mon souffle"

05/05/10 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Le ministre flamand Geert Bourgeois n'est pas optimiste à propos de la réutilisation des anciens ordinateurs à voter lors des prochaines élections.

"Les ordinateurs à voter? Je retiens mon souffle"

Le ministre flamand Geert Bourgeois n'est pas optimiste à propos de la réutilisation des anciens ordinateurs à voter lors des prochaines élections.

D'un sondage réalisé par la Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten (VVSG), il apparaît en effet que 9 communes flamandes sur 10 qui utilisaient dans le passé des ordinateurs à voter, entendent aussi le faire lors des toutes prochaines élections fédérales qui se tiendront probablement le 13 juin.

Le ministre flamand de l'administration Geert Bourgeois a cependant des états d'âme au sujet de la réutilisation des ordinateurs à voter existants. Ces ordinateurs devaient être remplacés en 2006 déjà, mais ont néanmoins encore été rafistolés pour les scrutins de 2006, 2007 et 2009. Entre-temps, l'équipement est réellement devenu désuet, et certaines pièces ne sont même plus disponibles.

"Je ne suis pas tranquille. Le pire qui puisse se passer, c'est que tout tourne de travers et qu'on ne puisse pas procéder au comptage des voix. Je retiens mon souffle", a expliqué Bourgeois en réponse à une question posée par Jan Verfaillie, parlementaire CD&V.

Pour le ministre Bourgeois, il n'est pas non plus certain que les nouveaux ordinateurs à voter soient prêts pour les élections communales de 2012, lorsque les régions, et non plus les autorités fédérales, seront en charge de l'organisation du scrutin.

Une procédure est bien en cours pour la sélection d'un nouveau système à voter électronique, mais en raison de la chute du gouvernement fédéral, cette procédure pourrait accuser du retard, selon Bourgeois. Initialement, l'objectif était de tester le nouveau système dans un canton par région lors des élections fédérales de 2011. Mais comme ces élections fédérales ont été avancées, l'on ne sait pas quand le nouveau système sera expérimenté.

La réutilisation des ordinateurs actuels en 2012 n'est absolument pas envisageable, d'après Bourgeois. Et d'ajouter qu'il n'est pas non plus exclu qu'en 2012, l'on en revienne au crayon et au papier. Voilà pourquoi, Bourgeois incite sa collègue fédérale de l'intérieur démissionnaire, Annemie Turtelboom (Open Vld), de ne pas laisser traîner la procédure de sélection en cours.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires