Les opérateurs télécoms accordent à la Justice 50 pour cent de réduction sur les écoutes téléphoniques

02/01/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Datanews

A la demande de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, la Justice belge se voit attribuer par les opérateurs télécoms une réduction de 50 pour cent sur les écoutes téléphoniques. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd de ce mercredi.

Les opérateurs télécoms accordent à la Justice 50 pour cent de réduction sur les écoutes téléphoniques

© Belga

A la demande de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, la Justice belge se voit attribuer par les opérateurs télécoms une réduction de 50 pour cent sur les écoutes téléphoniques. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd de ce mercredi.

L'écoute des communications téléphoniques est une méthode souvent utilisée par la Justice lors d'enquêtes menées sur des criminels - en 2011, 5.590 téléphones ont été ainsi mis sur écoute -, avec de lourdes factures téléphoniques à la clé. La téléphonie est même le poste de coûts le plus élevé de la Justice: 25,5 millions d'euros en 2011 (contre 13,6 millions d'euros en 2007). La facture la plus lourde provenait de chez BASE (12,7 millions d'euros). Suivaient ensuite les factures de Mobistar, Proximus, Belgacom et Telenet.

Les responsables de la Justice et la ministre compétente Annemie Turtelboom demandaient depuis quelque temps déjà - en vain - aux opérateurs télécoms de ne plus facturer les coûts des écoutes téléphoniques. Aujourd'hui, les opérateurs ont cependant accepté de réduire leurs tarifs de 50 pour cent pour la Justice et les services de renseignements. Un arrêté royal a été élaboré dans ce but.

Nos partenaires