Les opérateurs plaident pour une scission de Belgacom

23/09/10 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Datanews

La Plate-forme des opérateurs télécoms et des fournisseurs de services plaide pour une scission de Belgacom.

Les opérateurs plaident pour une scission de Belgacom

La Plate-forme des opérateurs télécoms et des fournisseurs de services plaide formellement pour une scission de Belgacom se traduisant par la création d'une entreprise neutre pour la gestion de l'infrastructure réseautique.

La Plate-forme se réfère ici à l'exemple du Royaume-Uni, où le réseau de British Telecom a été séparé (Openreach). Le nouveau cadre européen n'est pas opposé non plus à ce genre de séparation fonctionnelle. Dans le cas de cette éventuelle scission de Belgacom, les opérateurs alternatifs souhaitant accéder au réseau Belgacom devraient s'adresser à cette entité neutre. Cela mettrait tous les fournisseurs de services sur un pied d'égalité au niveau du traitement, ce qui générerait un nouveau 'level playing field'.

Selon Benoit Scheen, président de la Plate-forme, "une mesure radicale s'impose. Belgacom a traîné trop pour développer des solutions wholesale comme en matière de VDSL". C'est ainsi que l'IBPT n'a pu publier que le 10 août de cette année sa résolution à propos de l'offre wholesale VDSL, alors que Belgacom commercialise la technologie VDSL depuis fin avril 2008 déjà. La transmission des signaux via VDSL n'est du reste toujours pas possible, ce qui représente également une épine dans le pied des opérateurs DSL alternatifs.

Luc Hindryckx, président de l'IBPT, envisage la scission fonctionnelle du réseau Belgacom plutôt comme une dernière planche de salut. "Si toutes les autres options n'apportent pas le soulagement voulu, la séparation fonctionnelle pourrait être la solution", a-t-il déclaré brièvement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires