Les opérateurs perdent des milliards à cause du 'social messaging'

11/10/12 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

Les alternatives aux SMS, MMS et à l'e-mail coûtent aux opérateurs des milliards d'euro de revenus.

Les opérateurs perdent des milliards à cause du 'social messaging'

Les alternatives aux SMS, MMS et à l'e-mail coûtent aux opérateurs des milliards d'euro de revenus.

Voilà ce qu'annonce le cabinet d'analystes Ovum dans un nouveau rapport. Selon lui, les opérateurs perdront d'ici 2016 pas moins de 54 milliard de dollars (quelque 42 milliards d'euros) de rentrées à cause des services de 'social messaging' sur les smartphones. Les opérateurs s'y opposeraient. L'une des applis les plus importantes dans ce domaine s'appelle WhatsApp, très populaire entre autres aux Pays-Bas et à Singapour. Ce genre de service réduit littéralement à néant les rentrées issues des SMS et MMS, déclare-t-on chez Ovum (même si en Belgique, ce n'est encore que partiellement le cas). En février déjà, Ovum avait calculé que la perte de revenus atteindrait rien que pour cette année les 23 milliards de dollars (17,8 milliards d'euros) pour les opérateurs.

Les analystes voient dans ces applis un changement radical dans la manière de communiquer. Ils estiment que les opérateurs doivent d'urgence collaborer avec les fabricants d'appareils pour rester pertinents et concurrentiels dans le monde de la messagerie. L'une des perspectives d'avenir est le développement de 'Rich Communication Suites' (RCS). Ce sont des genres de plates-formes proposées par les opérateurs et fabricants d'appareils et intégrant des fonctionnalités telles le partage de fichiers, les appels vidéo et la messagerie internet. Mais malheureusement, Ovum ne voit pas ce genre de 'RCS' pointer le bout du nez avant 2014. "Donc momentanément, les opérateurs devront se baser sur des stratégies tarifaires, des partenariats et des services de messagerie internet innovants sous leur propre marque, afin de répondre à l'évolution des exigences."

En savoir plus sur:

Nos partenaires