Les nouveaux ordinateurs à voter avec logiciel quasi sans bug sont là

01/08/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

Toutes les communes flamandes qui voteront par voie électronique le 14 octobre prochain, ont reçu le nouvel équipement. Voilà ce qu'annonce l'Agentschap voor Binnenlands Bestuur (agence pour la gouvernance intérieure) du gouvernement flamand. La version définitive du logiciel y sera installée la semaine prochaine.

Les nouveaux ordinateurs à voter avec logiciel quasi sans bug sont là

Toutes les communes flamandes qui voteront par voie électronique le 14 octobre prochain, ont reçu le nouvel équipement. Voilà ce qu'annonce l'Agentschap voor Binnenlands Bestuur (agence pour la gouvernance intérieure) du gouvernement flamand. La version définitive du logiciel y sera installée la semaine prochaine.

Le 14 octobre, l'on votera électroniquement dans 151 communes flamandes. Cela concerne 2.766.621 Flamands, soit 58 pour cent de l'électorat total. La procédure de vote électronique a été complètement revue cette année. L'ordinateur à voter imprimera désormais le vote émis sur une carte qui devra être scannée par le président du bureau de vote.

"Toutes les communes concernées ont entre-temps reçu leurs ordinateurs", explique Guido Decoster, administrateur général de l'Agentschap voor Binnenlands Bestuur. "Au cours de la semaine prochaine, la version définitive du logiciel y sera installée."

Une quarantaine de sessions d'entraînement ont déjà été organisées pour le personnel communal. Ce personnel devra en effet assister les présidents des bureaux de vote à installer l'équipement.

"A partir du mois de septembre, les communes pourront alors commencer à organiser des formations pour la population", ajoute Decoster. "Nous leur avons demandé d'essayer de toucher le plus grand nombre de citoyens possible, notamment par le truchement des associations locales."

Le nouveau système à voter électronique a déjà connu des moments difficiles. C'est ainsi que le projet a subi pas mal de retard, à tel point que l'on a longtemps douté quant à savoir si le fournisseur, Smartmatic, allait y arriver. Il y eut ensuite aussi des problèmes budgétaires liés à l'introduction des nouveaux ordinateurs à voter.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires