Les notaires préparent un futur numérique

15/11/17 à 14:17 - Mise à jour à 14:16

Source: Datanews

La Fédération des Notaires (FEDNOT) va développer de nouveaux services numériques pour les citoyens, les entrepreneurs et les pouvoirs publics. Elle prévoit aussi un site d'essai numérique lié à la chaîne de blocs.

Les notaires préparent un futur numérique

© Getty Images/iStockphoto

La FEDNOT a mis au point un plan destiné à transformer l'organisation et à la préparer pour l'avenir. "Si nous voulons garantir le futur de nos plus de 1.500 notaires, nous devons accueillir à bras ouverts la technologie et miser sur les services numériques", déclare Rudi Somers, chief information officer. "Nous prévoyons par exemple un site d'essai où nous expérimenterons des nouvelles technologies numériques telles la chaîne de blocs. Dans ce but, nous avons besoin d'une infrastructure à la fois puissante et auto-responsable", ajoute-t-il.

Pour l'infrastructure de base requise, le choix s'est porté sur Cisco, plus précisément sur son 'application-centric infrastructure' (ACI). Celle-ci permettra d'activer très rapidement de nouvelles applications pour les notaires, et des services pour les citoyens, mais aussi d'en garantir une grande disponibilité. C'est ainsi que la FEDNOT entend simplifier notamment le processus des transactions notariales.

Huit applications critiques

L'infrastructure ACI sera la base de huit applications critiques. Le logiciel de communication entre les autorités et le notariat tournera ainsi dans les centres de données de la FEDNOT, tout comme les systèmes qui interconnectent toutes les études notariales. L'ACI prendra à sa charge cette communication et connexion.

Computacenter installera 14 nouveaux commutateurs à haute capacité Nexus 9000 de Cisco dans le nouveau centre de données de la FEDNOT. Cela devrait être chose faite début 2018. Au milieu de l'année prochaine, l'installation sera alors répétée dans un deuxième centre de données, afin de garantir la sécurité professionnelle. Computacenter est parvenue à convaincre la FEDNOT notamment sur base d'une durée d'amortissement de 17 mois à peine, ce qui représente de substantielles économies sur les coûts IT et de gestion, ainsi que sur base de la rapidité d'activation des applications.

Nos partenaires