Les noms de domaine belges accentués mi-2008

09/11/07 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

L'association belge de l'enregistrement des noms de domaine internet (DNS) va introduire les 'Internationalised Domain Names' avant l'été prochain encore. Cela signifie que vous pourrez utiliser aussi des accents, trémas et d'autres signes spéciaux dans les noms de domaine belges.

L'association belge de l'enregistrement des noms de domaine internet (DNS) va introduire les 'Internationalised Domain Names' avant l'été prochain encore. Cela signifie que vous pourrez utiliser aussi des accents, trémas et d'autres signes spéciaux dans les noms de domaine belges.

Voilà ce qu'a expliqué Marc Van Wesemael, directeur général de DNS à Data News en marge du récent Icann Meeting de Los Angeles. Actuellement, vous ne pouvez utiliser dans les noms de domaine belges que les chiffres et lettres traditionnels. Une société comme Nestlé a donc été forcée d'enregistrer son nom sans accent. Le logiciel internet ne lit d'ailleurs pour l'instant que les lettres de A à Z et les chiffres de 0 à 9.

Il y a peu, l'Internet Engineering Taskforce (IETF), une organisation internationale qui fixe et met en oeuvre des standards, a cependant inventé une espèce de 'système de traduction' permettant d'utiliser des caractères spéciaux, y compris des signes arabes et chinois, dans les noms de domaine et ce, sans devoir bidouiller le logiciel.

"Nous lancerons le système avant l'été, confirme Van Wesemael. Dans une première phase, il se limitera à tous les caractères et signes présents en français, néerlandais et allemand. Nous aurions également pu ajouter des signes espagnols, mais ils sont si peu utilisés dans notre pays que nous attendrons encore un peu."

"Actuellement, nous sommes dans une période préliminaire, poursuit Van Wesemael. Des entreprises comme Nestlé peuvent d'ores déjà faire enregistrer leur nom, ce qui les protègera contre les pirates en la matière. Mais nous examinerons s'il s'agit bien de Nestlé et pas d'un cybercriminel qui revend des noms de domaine pour se faire beaucoup d'argent."

La Belgique n'est par ailleurs pas le seul pays européen à introduire les 'Internationalised Domain Names', puisque l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse nous ont déjà précédés. "Exact, rétorque Van Wesemael. Dans ces pays, l'on a dit à un moment donné: allons-y. Mais toutes les parties intéressées devaient d'abord effectuer elles-mêmes la migration vers le logiciel existant. Concrètement, cela signifiait qu'il fallait un nouveau programme pour pouvoir lire l'adresse."

"En Belgique, DNS se chargera elle-même de la migration du nom de domaine vers l'adresse IP. Nous nous baserons pour cela sur le système de traduction de l'IETF. En outre, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, l'on n'a pas prévu de période préliminaire avec toutes les conséquences que cela suppose."

Nos partenaires