Les négociations sur le rachat de la division KPN Belgium au point mort

22/04/10 à 15:54 - Mise à jour à 15:54

Source: Datanews

Le courant ne passe pas entre les syndicats et la direction de KPN Belgium. Les négociations sur une reprise 'interne' sont interrompues.

Le courant ne passe pas entre les syndicats et la direction de KPN Belgium. Les négociations sur une reprise 'interne' sont interrompues.

En mars, l'on apprenait que la division professionnelle de KPN Belgium (ex-Versatel) était reprise par Mobistar. La division 'consommateurs' de KPN Belgium serait hébergée par KPN Group Belgium (Base). A partir du 1er mai, les quelque 30 collaborateurs de cette division seront repris par KPN Belgium. Mais les négociations entre la direction et les syndicats sont au point mort. Une tentative de conciliation aura lieu aujourd'hui au ministère de l'emploi.

L'échec de la concertation sociale au sujet des modalités de ce transfert, le syndicat chrétien des employés CNE l'attribue au fait que la direction esquive toute forme de concertation collective et tente d'imposer ses vues par des entretiens individuels avec les travailleurs.

Selon le secrétaire syndical Robert Veekman, il convient pourtant d'arriver dans l'urgence à une solution négociée sur des questions comme le nouvel horaire de travail, le nombre de jours de congé issu de la réduction du temps de travail, la future classification des fonctions, le futur règlement des bonus et le changement du leu de travail.

La direction de KPN Group Belgium affirme être "très surprise" par les critiques émises par Robert Veekman. Selon son porte-parole, Bart Vandesompele, l'entreprise a toujours mené des entretiens de reprise "sincères et transparents" et "est ouverte à toute proposition constructive des syndicats en vue de faire évoluer le débat".

Vandesompele ne dément pas que des entretiens individuels ont été menés sur des thèmes comme le salaire, l'assurance groupe et les possibilités de carrière, mais cela s'est déroulé, selon lui, à la demande du personnel. Selon Vandesompele, les conditions de travail des personnes concernées seront nettement meilleures après leur transfert.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires