Les négociations chez Tyco Electronics à Kessel-Lo au point mort

25/06/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Chez Tyco Electronics à Kessel-Lo, direction et syndicats se sont quittés hier soir aux environs de minuit après 10 heures de négociations, sans avoir enregistré la moindre avancée dans le conflit social actuel à propos du licenciement collectif de 35 employés et cadres.

Chez Tyco Electronics à Kessel-Lo, direction et syndicats se sont quittés hier soir aux environs de minuit après 10 heures de négociations, sans avoir enregistré la moindre avancée dans le conflit social actuel à propos du licenciement collectif de 35 employés et cadres.

Roger Vanvlasselaer, secrétaire du syndicat BBTK, affirme à présent que les syndicats se prépare à passer à l'action. "La direction ne veut toujours pas entendre parler de mesures alternatives en vue de réduire le nombre de licenciements. Nous n'avons donc pas avancé d'un millimètre. La direction souhaite poursuivre les négociations lundi prochain, mais nous n'en voyons plus la nécessité. Il est temps pour nous d'envoyer un puissant signal sous la forme d'une action. Les délégués syndicaux en discuteront demain à 10 heures", déclare Vanvlasselaer.

Il y a deux semaines après l'échec d'une réunion de conciliation, les syndicats avaient déjà remis un préavis de grève. Le licenciement collectif chez Tyco s'inscrit dans une restructuration mondiale par laquelle la multinationale entend supprimer 21.000 postes de travail. La filiale de Kessel-Lo occupe 409 ouvriers et 464 employés. Elle conçoit et fabrique des câblages de cuivre et optiques pour équipements télécoms.

Source: Belga

Nos partenaires