Les mainframes d'IBM à l'attaque

10/09/10 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Datanews

Les nouveaux systèmes zEnterprise offrent à IBM l'opportunité de ne plus se cantonner dans la défensive, mais de lancer une offensive dans le segment des mainframes, selon le cabinet d'analystes Gartner.

Les mainframes d'IBM à l'attaque

Les nouveaux systèmes zEnterprise offrent à IBM l'opportunité de ne plus se cantonner dans la défensive, mais de lancer une offensive dans le segment des mainframes, selon le cabinet d'analystes Gartner.

Lors du Total Solution Event for System z, IBM a révélé à Bruxelles les entrailles des mainframes (ordinateurs centraux) zEnterpise. Le premier modèle, le z196, est équipé de 96 processeurs cadencés à 5,4 GHz, d'une puissance de 50 bips (billion instructions per second) et est décrit comme un 'system of systems'. IBM établit ici une comparaison directe avec le dispositif Parallel Sysplex, qui regroupait les mainframes System 390 d'antan dans un environnement 'single view mainframe'. Aujourd'hui, jusqu'à 32 systèmes z196 pourraient être réunis dans un Sysplex.

Le 'system of systems' est développé avec le zBX (zEnterprise BladeCenter Extension), une armoire externe pouvant abriter des lames ('blades') approuvées (sous AIX et Linux) ainsi que des 'optimizers' spécialisés. Tout cela forme un seul et même système à gestion centralisée grâce à un réseau interne propre entre ses composants et l'Unified Resource Manager. Ce dernier veille notamment à ce qu'une tâche soit exécutée sur le composant le plus approprié ('fit to run'). Les 'optimizers' - un premier est prévu pour l''analytics' - se composent de combinaisons de matériel et de logiciel qui exécutent les tâches spécifiques de manière optimale. C'est ainsi que l'optimizer 'analytics' est capable d'exécuter instantanément les applications de gestion des risques des institutions financières.

IBM insiste sur les possibilités 'scale-up' et 'scale out' du système, et ce tant pour les applications classiques que pour les applications Linux et web. Le système fournit sa puissance de traitement supérieure sans augmentation de sa consommation en courant, alors que le refroidissement par eau est aussi disponible en option.

'Le mainframe n'est pas mort'

C'est sous ce titre que Data News avait publié, il y a quelques années déjà, une série d'articles. Mais Rakesh Kumar de Gartner Research s'exprime aujourd'hui aussi en ces termes à propos du mainframe. L'effritement de la base des utilisateurs du mainframe se poursuit, mais les installations de mainframe moyennes à grandes augmentent encore en puissance. Après un coup d'arrêt dans les achats au cours des quelques années précédentes, Kumar prévoit dans les prochains trimestres une reprise des achats de puissance de calcul. Avec les systèmes zEnterprise, il estime qu'IBM peut repartir à l'offensive dans le domaine des mainframes. De nouveaux utilisateurs d'ordinateurs centraux se manifestent en effet tout particulièrement dans les économies en croissance rapide. Quiconque compare aujourd'hui une solution mainframe avec d'autres approches, doit le faire en toute objectivité, en tenant compte des avantages et des inconvénients, selon Kumar. Des opportunités pour mainframes devraient se manifester notamment chez les fournisseurs de nuages (clouds). Il reste cependant un défi à relever pour IBM, à savoir le modèle commercial en matière de software, où le coût des licences logicielles mainframe représente un point sensible pour nombre d'utilisateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires