Les magasins web belges recrutent

19/03/14 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Datanews

L'e-commerce belge a le vent en poupe. Le chiffre d'affaires est en hausse, et quasiment chaque boutique web recherche du nouveau personnel.

Les magasins web belges recrutent

L'e-commerce belge a le vent en poupe. Le chiffre d'affaires est en hausse, et quasiment chaque boutique web recherche du nouveau personnel.

Les chiffres nous viennent de l'organisation sectorielle BeCommerce qui a interrogé six cents magasins web en ligne. Il en ressort que le chiffre d'affaires conjoint en 2013 a crû de 25,66 pour cent à 1,91 milliard d'euros. Cette année, l'organisation table sur deux milliards d'euros.

Pour 2014, 87 pour cent des webshops signalent vouloir engager du personnel en plus. Il est ici question de spécialistes en e-marketing, d'informaticiens et de collaborateurs pour le service à la clientèle. La croissance était également au rendez-vous l'an dernier. En 2012, la plupart des magasins web comptaient 6 à 10 collaborateurs, contre 11 à 20 en général en 2013.

BeCommerce fait observer que notre pays a résorbé son retard sur les pays voisins. Il faut cependant que les exploitants de boutiques web continuent d'exploiter toutes les opportunités possibles. Cela signifie qu'ils doivent être également accessibles via le smarpthone et la tablette et qu'ils doivent visualiser l'impact des médias sociaux sur le comportement d'achat.

Ce qui est intéressant à savoir, c'est que l'année dernière, la valeur moyenne de six commandes sur dix dépassait les cent euros. Dans douze pour cent des cas, le montant était même supérieur à 500 euros. 59 pour cent des commandes en ligne passent par bpost. Mais des points de réception tels Kiala et Mindial Relay progressent également.

Enfin, l'organisation indique que les magasins web sont surtout gérés par des entrepreneurs indépendants. En 2007, seuls 27 pour cent des boutiques web n'étaient pas dépendantes d'un siège central en Belgique ou à l'étranger, contre 66 pour cent maintenant.

En savoir plus sur:

Nos partenaires