"Les logiciels libres ne doivent pas être oubliés dans l'histoire"

21/10/09 à 11:15 - Mise à jour à 11:14

Source: Datanews

La décision de l'Administration wallonne d'interdire (temporairement?) Firefox n'a pas manqué de susciter les réactions de l'opposition. Mais le 'legacy' étant ce qu'il est...

La décision de l'Administration wallonne d'interdire (temporairement?) Firefox n'a pas manqué de susciter les réactions de l'opposition. Mais le 'legacy' étant ce qu'il est...

L'interdiction d'utiliser Firefox et l'obligation pour l'Administration wallonne de se standardiser sur Internet Explorer 6 (cfr notre info du 25 septembre) a récemment suscité une question orale de Hervé Jamart (MR) à Rudy Demotte, Ministre-Président de la Région wallonne. Jamart: "Eh oui, la Région wallonne, soucieuse de sa sécurité informatique et pour empêcher toute exploitation d'une faille de Firefox, a demandé à ses fonctionnaires de désinstaller ce navigateur et d'utiliser plutôt Internet Explorer 6. Quand on sait que, pour ce dernier, plus de 150 failles de sécurité ont été répertoriées, on est en train de se demander ce qui ne tourne pas rond dans la tête des responsables du Service Public Wallonie (SPW). Prendre une version diluvienne comme IE 6 comme norme sous prétexte qu'il est le seul compatible avec les applications utilisées par l'administration revient à dire que les logiciels utilisés n'ont pas évolué depuis près de 10 ans!".

Réponse de Rudy Demotte: "Le SPW, issu de la fusion du MRW et du MET, dispose actuellement de plus de 300 applications. Dans ce contexte, il faut garantir le fonctionnement du système d'information et l'accès à tous aux données, tout en minimisant les coûts d'acquisition. Un des moyens pour cela consiste à utiliser des standards et, pour l'instant, un de ceux-ci est IE 6, diffusé sur les quasi 10.000 PC que compte le SPW. Mais nous sommes bien conscients que ce logiciel ne constitue pas un standard technologique moderne."

"Sur ma proposition, le Gouvernement wallon a donc lancé un vaste programme visant à faire migrer le parc vers de nouveaux standards, notamment vers un navigateur Internet, que ce soit la version 7 ou 8 d'Internet Explorer, ou un autre navigateur open source. Dans ce contexte, Firefox n'est évidemment pas exclu même si, en l'occurence, le logiciel évoqué n'offre pas d'avantages déterminants liés à son caractère open source. En attendant tout autre navigateur qu'Internet Explorer 6 n'est pas considéré comme standard et n'est donc pas supporté". Affaire à suivre, comme on dit...

Nos partenaires