Les kinésistes: 'Bannissons le smartphone de la cour de récréation'

19/05/16 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Les écoles doivent interdire l'utilisation des smartphones dans la cour de récréation et entre les cours. Voilà ce que déclare la professeure de kinésithérapie Annick Timmermans (UHasselt). Les associations de kinésistes et chiropracteurs flamands soutiennent son appel, peut- on lire dans les journaux Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen de ce jeudi.

Les kinésistes: 'Bannissons le smartphone de la cour de récréation'

© iStock

"Nous sommes confrontés à une génération d'enfants orientés smartphone et tablette", déclare Timmermans. "Les jeunes sont trop souvent penchés pour regarder l'écran d'une tablette ou d'un smartphone. Il en résulte que le nombre d'enfants se plaignant du cou ou des épaules augmente énormément. Dans le courant de la journée, ils regardent bien trop souvent et longtemps ces écrans. Ils doivent au contraire bouger dans la cour de récréation ou entre les cours."

Ces dernières années, la grande majorité des écoles a autorisé l'utilisation du smartphone dans la cours de récréation. Mais selon des experts, cela provoque une crispation des muscles, ce qui accroît à terme le risque de problèmes chroniques au niveau du cou et du dos.

Aux Pays-Bas, 40 pour cent des jeunes de 8 à 18 ans souffrent déjà du dos et de la nuque. Pour la Belgique, aucun chiffre n'est encore disponible, mais les chiropracteurs observent chez nous aussi une hausse du nombre d'enfants se plaignant de problèmes à la nuque et aux épaules. (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires