Les jeux, les puces et la musique aident Sony à aller de l'avant

02/08/17 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Sony tire profit de la demande importante concernant ses puces mémoires pour smartphones, sa musique, ses consoles et ses jeux. C'est ce qui ressort des chiffres trimestriels du géant de l'électronique japonais.

Les jeux, les puces et la musique aident Sony à aller de l'avant

© Reuters

Sony a clôturé le premier trimestre de son exercice fiscal sur un bénéfice de 621 millions d'euros après conversion. Ce résultat dépasse les prévisions des connaisseurs. Avec une amélioration de 15,2 % en glissement annuel, Sony enregistre ainsi le meilleur bénéfice trimestriel en dix-huit mois.

L'entreprise vient pourtant de vivre un exercice agité. L'année passée, un important séisme a entre autres provoqué l'arrêt d'une grande partie de la production de puces. Autre conséquence de cette catastrophe naturelle : le groupe a dû débourser 850 millions d'euros pour sa branche film. Les résultats du trimestre clôturé fin juin représentent par conséquent un catalyseur pour l'entreprise, même si une grande partie des montants vient de revenus uniques, à l'instar de l'indemnité que Sony a perçue de l'assurance après le tremblement de terre.

En parallèle, il semble aussi que la stratégie du PDG Kaz Hirai porte finalement ses fruits. Le directeur avait décidé voilà cinq ans que Sony devait se concentrer sur trois marchés : le traitement d'images numériques, les jeux vidéo et le marché mobile. Sony réussit particulièrement bien dans deux de ces trois secteurs. L'entreprise fabrique par exemple des capteurs d'images numériques qui, d'après Bloomberg, sont utilisés dans la moitié des smartphones en circulation dans le monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires