Les investissements dans les jeux pour smartphone menacent la console

11/03/16 à 19:14 - Mise à jour à 19:13

La console de jeu est-elle appelée à disparaître définitivement à l'avenir? C'est que les développeurs de jeux investissent davantage dans les jeux mobiles, dont la création s'avère plus économique et qui sont joués par davantage de personnes. "C'est une évolution technologique: les smartphones ressemblent quasiment à ce qu'on appelle des modèles handheld."

Les développeurs de jeux continuent d'investir dans les jeux mobiles sur le smartphone et la tablette. Le développeur chinois de jeux pour smartphone Funplus vient d'annoncer encore avoir injecté cinquante millions de dollars dans de nouveaux concepts de jeux mobiles. Google et Nintendo ont à leur tour fait don, fin de l'année dernière, de trente millions de dollars à Niantic, une entreprise qui développe actuellement Pokémon Go, le premier jeu Pokémon pour smartphone.

Tous ces investissements feront peut-être en sorte que la console de jeu va définitivement disparaître à long terme. "Le hardware des smartphones est toujours plus puissant", explique l'expert Piet Dewijngaert. Ce dernier conçoit depuis 2010 des jeux mobiles avec son entreprise Sector 32. "Il en résulte que les smartphones sont de plus en plus performants", ajoute-t-il. "A un moment donné, ils égaleront la console."

Les investissements dans les jeux pour smartphone menacent la console

© iStock

Smartphone ou Nintendo?

Le fait que la console devienne superflue à l'avenir, les entreprises ne le savent déjà que trop bien. "Nintendo prépare un contrôleur qui fonctionnera non pas pour la Wii, mais bien pour votre smartphone", affirme Dewijngaert.

Et le développement sans cesse plus poussé du smartphone n'est pas la seule raison pour laquelle les développeurs de jeux jugent les jeux mobiles toujours plus importants. L'an dernier, plus de la moitié des joueurs américains n'utilisaient plus une console ou un PC car leur plate-forme favorite était déjà le smartphone.

Chez nous aussi, les développeurs de jeux ressentent cette tendance. D'une enquête réalisée par iMinds, il apparaît que seul un joueur belge sur trois dispose encore d'une console. La popularité des jeux pour console régresse dans le monde entier. En outre, l'industrie des consoles ne se porta pas bien. Les coûts de production élevés et le marché fragmenté tirent le bénéfice vers le bas. Konami a même mis fin à toute sa production de jeux pour console fin 2015.

Faibles coûts de production

Konami et Nintendo, deux producteurs de la première heure bien connus pour leurs jeux de console, explorent par conséquent le secteur des jeux pour smartphone. "Les coûts de production y sont faibles", explique Timothy Vanherberghen, l'un des développeurs de jeux chez Triangle Factory. Il en résulte que les entreprises peuvent miser sur plusieurs chevaux. "Les développeurs de jeux investissent des millions dans un jeu pour console tel Battlefield, alors qu'une appli telle Candy Crush revient entre 100.000 et 500.000 euros et rapporte chaque jour des millions."

Les investissements dans les jeux pour smartphone menacent la console

© iStock

Pourtant, il y a très peu de chances qu'un jeu mobile offre autant de bénéfice qu'un jeu pour console. "Il y a un nombre tellement gigantesque de jeux mobiles disponibles que le jeu que vous créez, risque de se noyer dans la masse", poursuit Dewijngeart. "Généralement, vous essuyez même des pertes."

Rivaux

En général, l'on peut affirmer que le secteur des jeux mobiles se porte bien. L'analyste du marché des jeux Newzoo a calculé qu'en 2015, le chiffre d'affaires sur le segment mobile a crû de 30,3 milliards de dollars, alors que celui de l'industrie des consoles a reculé de 26,4 milliards de dollars.

Mais il existe aussi des rivaux sur le marché mobile. C'est ainsi que des entreprises de jeux ont investi l'année dernière également dans la réalité virtuelle et dans eSports, une organisation de compétition axée sur un jeu où les joueurs s'affrontent de manière professionnelle dans des parties avec de l'argent à la clé. Il n'empêche que ces investissements sont encore loin de faire de l'ombre au succès des jeux pour smartphone. C'est sur le marché mobile que l'on a l'année dernière encore et toujours investi le plus. Et que fait la console? Elle résiste (provisoirement) encore.

Chris Vandeurzen

En savoir plus sur:

Nos partenaires