Les hackers prennent les sites belges d'assaut

18/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 17/07/06 à 23:59

Source: Datanews

La journée d'hier a battu des records avec plus de 200 sites .be pris d'assaut par des hackers ... d'origine turque pour la plupart. Des voix s'élèvent pour mettre un peu d'ordre sur le Net belge.

Iris-hopitaux.be, le site du festival euritmix.be en encore le site de l'association flamande des cyclistes flamands wielerbondvlaanderen.be font partie des plus de 200 sites (déjà 244 à 16h selon [zone-h.org]) qui ont été ce 17 juillet victime d'un hacking avec "defacement", c'est-à-dire remplacement de leur page d'accueil par des messages, le plus souvent à caractère politique. Un exemple saisissant se trouve sur le site [fete-internet.be].Normalement, on recense entre 10 et 50 attaques de hackers par jour sur des sites .be.D'après Len Lavens, un fonctionnaire spécialisé dans les questions de sécurité IT et qui se qualifie comme "IT security activist", ce 17 juillet marque un nouveau record, qui indique selon lui, qu'il est grand temps de créer en Belgique une sorte de " brigade d'intervention rapide du Net" qui redéfinirait la mission du gérant des noms de domaine DNS.be, établirait des normes strictes et mettrait les sociétés d'hébergement et les ISP face à leurs responsabilités. Il pointe également le manque de moyens dont dispose l'IBPT pour mener à bien sa mission de régulateur sur le terrain du Net. "La sécurité sur l'internet n'est pas encore une priorité politique," soupire-t-il.On retrouve à l'origine des plus de 200 hackings de ce 17 juillet deux obscures organisations - Biyo Security Team et TheHacker - qui sont toutes deux d'origine turque. En fait, ces hackers ont réussi à mettre par terre deux serveurs (sur Windows 2003 et ISS 6) qui hébergeaient des dizaines de sites. Selon les statistiques tenues par Len Lavens ces derniers mois, près des 90% des actes de piraterie avec "defacement" en Belgique sont le fait de hackers turcs.

Nos partenaires