Les Google Glass seront-elles le bide de 2014?

03/01/14 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Datanews

L'évangéliste technologique Robert Scoble a testé les Google Glass pendant huit mois et estime que ces lunettes intelligentes seront vouées à l'échec en 2014.

Les Google Glass seront-elles le bide de 2014?

Le blogueur et évangéliste technologique Robert Scoble utilise depuis avril 2013 déjà des Google Glass, les lunettes intelligents de Google qui, selon les attentes, sortiront cette année sur le marché. Mais le gadget sera un échec en 2014, selon lui.

Trop chères
Il y a avant tout le fait que les Google Glass sont trop chères, selon Scoble: "J'entends dire que le géant des recherches ne sera pas à même en 2014 de proposer les Google Glass à moins de 500 dollars. Cela signifierait que le gadget serait un flop cette année. Ce n'est que si son prix descend en dessous des 300 dollars que le marché y réagira. Ce sera pour 2016, à mon avis."

Avant de pouvoir les utiliser, les lunettes intelligentes nécessitent un certain entraînement et qu'on s'y habitue, estime encore le blogueur. "Ce n'est pas le coût de fabrication du gadget même, mais bien les deux heures qu'un collaborateur de Google aura besoin dans le magasin pour expliquer comment il fonctionne qui maintiendront le prix élevé et qui feront qu'il ne se vendra pas bien cette année."

Manque d'applis
Autre grand inconvénient: le manque d'applis. "Les acheteurs précoces se demanderont: 'Où est l'appli Foursquare?' ou 'pourquoi Facebook ne fonctionne-t-il pas bien?'. Nombre de développeurs sont enthousiastes à propos des Glass, mais il y en a tout autant qui ne distinguent pas de débouchés en 2014 et adoptent dès lors un comportement attentiste. Le fait que Google ne possède pas d'appstore et applique des principes particuliers en matière publicitaire, n'est pas non plus très positif."

Ajoutez-y le fait que l'interface actuelle n'est compatible qu'avec peu d'applis. Robert Scoble: "Les Google Glass rendraient l'âme, si j'essayais d'y installer les 300 applis de mon smartphone MotoX ou de mon iPhone. Pourquoi? Il n'est simplement pas possible d'y faire défiler des centaines d'applis. Cela ne pourrait en outre qu'altérer la qualité de la reconnaissance vocale. Si vous entrez la commande 'Ok Glass, prends une photo', les lunettes se demanderont: dois-je pour cela ouvrir Instagram, Facebook ou Snapchat?"

Scoble estime aussi que le transfert des photos laisse à désirer: "Lorsque j'ai effectué une série de prises de vue avec Glass, il ne m'est pas possible de les visionner directement sur mon iPhone. Je dois pour cela être connecté à un réseau wifi et y brancher le gadget. Il est vrai que je pourrais activer la commande vocale. Mais le problème, c'est qu'elle n'est pas très précise et qu'elle ne fonctionne pas dans un lieu bruyant, comme lors d'un concert de rock, le genre d'événement où vous auriez justement envie d'utiliser ces lunettes. Google doit simplement rendre les choses plus faciles au niveau du transfert des photos en temps réel vers votre smartphone, afin de pouvoir les traiter."

Un capteur oculaire sait quand vous êtes ivre
L'appareil photo très controversé, qui en principe permet de filmer tout et tout le monde, ne pose, lui, pas tellement problème à Scoble: "Quand vous portez les lunettes, beaucoup de gens craignent que vous les filmiez en permanence. Mais une fois que vous leur montrez comme cela fonctionne, ils sont rassurés." Ce que l'évangéliste technologique trouve par contre désagréable, c'est le capteur oculaire: "Ce capteur peut probablement savoir si vous êtes ivre ou non et, lorsque vous êtes dans un magasin, quelles marques vous recherchez."

Autre obstacle: l'autonomie trop brève de l'accu. Scoble: "Si vous visionnez trop de vidéos, l'accu ne tient que 45 minutes. De plus, les lunettes s'échauffent très fort."

Pas un bon support de Facebook
Facebook est, selon Scoble, l'un de nos principaux asservissements, mais, pour lui, le réseau social ne fonctionne pas assez bien sur Google Glass: "Le manque de support de Facebook, voilà ce qui me contrarie encore le plus. Désolé Google, mais ma famille et mes amis ne se trouvent pas sur Google+."

Les Google Glass ne sont actuellement pas non plus capables de procéder à du filtrage 'contextuel'. "Lorsque je dois prendre la parole lors d'une conférence, je ne veux voir que les tweets traitant de cet événement, et pas tous les tweets. Cela ne fonctionne pas pour l'instant, parce que l'OS contextuel de Google ne sera probablement prêt qu'en 2015. Les Google Glass sont encore très bêtes sur ce plan."

"Google doit revoir ses prévisions", conclut le blogueur. "En 2014, Google ne pourra ainsi pas rivaliser avec l'iWatch d'Apple par exemple. Mais d'ici 2020, je suis certain que ce sera un 'big deal'. Le problème, c'est qu'il y aura alors de nombreux concurrents."

En savoir plus sur:

Nos partenaires