Les fournisseurs internet contre le blocage des sites web de jeux de hasard

31/03/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

L'ISPA, l'association des fournisseurs de services internet, est furieuse à propos du projet de loi concocté par le secrétaire d'Etat Carl Devlies. Ce dernier souhaite en effet que les ISP bloquent l'accès aux sites web de jeux de hasard.

L'ISPA, l'association des fournisseurs de services internet, est furieuse à propos du projet de loi concocté par le secrétaire d'Etat Carl Devlies. Ce dernier souhaite en effet que les ISP bloquent l'accès aux sites web de jeux de hasard.

"Un blocage des sites web au niveau belge serait complètement inefficace. Quelqu'un qui veut faire des paris, saura toujours où s'adresser. Du point de vue technologique, ce projet de loi accuse 50 ans de retard", explique Wim Roggeman, le président de l'ISPA. Le projet de loi du secrétaire d'Etat Carl Devlies, en charge de la coordination de la lutte contre la fraude, a été approuvée la semaine dernière en première lecture par le gouvernement.

Devlies souhaite que tous les sites de jeux de hasard demandent un permis d'exploitation dans notre pays. Les sites web de jeux illégaux risqueraient une amende de 550.000 euros. "Nous n'avons aucun recours contre les sociétés de jeux de hasard n'ayant pas de siège en Belgique", déclare Roggeman. La plupart des sites web de jeux de hasard se trouvent d'ailleurs aux Etats-Unis. "En outre, l'expérience dans les pays scandinaves démontre que ce qu'on appelle la listes noire des sites de jeux de hasard est piratée en un minimum de temps et aboutit publiquement sur internet. C'est ainsi que chaque adepte de ce type de jeux sait aussitôt où il doit se rendre. On peut donc affirmer sans se tromper que tel sera aussi le cas chez nous", ajoute encore Wim Roggeman.

Nos partenaires