Les femmes se sentent discriminées par Facebook et Twitter

24/03/15 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Belga

Twitter, Facebook et d'autres géants internet américains sont ciblés par des (ex-)employées, qui se sentent discriminées en raison de leur sexe. Dans la Silicon Valley, les dossiers de plaintes de femmes s'accumulent.

Les femmes se sentent discriminées par Facebook et Twitter

© Reuters

La semaine dernière, c'est une ancienne collaboratrice de Twitter qui a introduit une plainte. Elle prétend que le micro-blog néglige les femmes, lorsqu'il s'agit d'accorder des promotions. Selon Twitter, la femme en question aurait cependant toujours été traitée de manière correcte.

"La discrimination de la femme est un problème récurrent dans la Silicon Valley"

L'avocat de la femme a suggéré ce dimanche dans le San Francisco Chronicle que la discrimination de la femme est un problème récurrent dans la Silicon Valley. Chez Twitter, les femmes représentent 30 pour cent du personnel, alors que cette proportion est encore moindre dans les secteurs techniques.

Quelques jours plus tôt, une ancienne collaboratrice de Facebook avait également déposé une plainte à l'encontre du plus grand réseau social au monde. Elle affirme qu'elle avait été licenciée en 2013, après qu'elle se soit plainte de discrimination de la part de son directeur. Facebook dément ces accusations.

(Belga/MI)

Nos partenaires