Les entreprises télécoms les plus confrontées aux factures impayées

05/04/12 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Ces dernières années depuis 2009, le nombre de règlements collectifs de dettes n'a fait qu'augmenter. C'est le secteur télécom qui est le plus aux prises avec le non-paiement des factures, selon le bureau Intrum Justitia, actif sur le marché du recouvrement et de l'encaissement des paiements.

Les entreprises télécoms les plus confrontées aux factures impayées

Ces dernières années depuis 2009, le nombre de règlements collectifs de dettes n'a fait qu'augmenter. C'est le secteur télécom qui est le plus aux prises avec le non-paiement des factures, selon le bureau Intrum Justitia, actif sur le marché du recouvrement et de l'encaissement des paiements.

Le nombre de règlements collectifs de dettes auxquels Intrum Justitia a dû faire face, a quasiment triplé au cours de l'année de crise 2009 par rapport à 2008. Un an plus tard, l'on assistait encore à un doublement et en 2011, la hausse a encore été de 14 pour cent.

Tous les secteurs n'enregistrent cependant pas une croissance aussi forte. La principale victime est le secteur télécom: 4 pour cent de l'argent réclamé par Intrum Justitia passe par un règlement collectif de dettes. Suivent alors les services aux collectivités (3,3 %) et les hôpitaux (2,7 %). Sur le plan des assurances, la proportion des règlements collectifs de dettes est par contre plus faible (1,6 %).

Les montants varient également. Pour une facture d'énergie, la dette moyenne s'élève à 800 euros contre 260 euros en moyenne pour la facture télécom et 125 euros dans le secteur des soins. Le montant moyen croît, mais le consommateur garde la valeur de son premier remboursement constante. "Cela indique que le consommateur est confronté à un maximum de capacité de remboursement qu'il a des difficultés à dépasser", estime Intrum Justitia. "Cela se traduit donc par un délai de remboursement plus long."

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires