Les entreprises technologiques en faveur d'une prolongation des mesures de crise pour leurs employés

06/11/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Un tiers des entreprises technologiques ont cette année déjà appliqué les mesures de crise pour leurs employés.

Un tiers des entreprises technologiques ont cette année déjà appliqué les mesures de crise pour leurs employés.

Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée par la fédération des employeurs Agoria auprès de 337 entreprises. Soixante pour cent d'entre elles indiquent vouloir encore utiliser ces mesures l'année prochaine. "Il est donc essentiel que la prolongation annoncée pour 2010 soit vite abordée au sein des organes compétents", demande la fédération de l'industrie technologique.

Parmi les entreprises qui ont appliqué ces mesures de crise, quasiment 60 pour cent ont introduit le chômage partiel pour leurs employés, quelque 20 pour cent ont fait appel au crédit-temps et 10 pour cent ont exploité la réduction de la durée de travail. Les 10 pour cent restants ont combiné plusieurs mesures.

Une non-prolongation aurait d'importantes conséquences, indique l'enquête. 42 pour cent des entreprises estiment que cela aurait un sérieux impact sur l'emploi. Quatorze entreprises craignent même pour leur survie.

Il y a quelques jours, la Ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, a demandé l'avis du Conseil National du Travail (CNT) à propos de la prolongation de ces mesures. La fédération technologique invite dès lors le CNT à traiter ce dossier rapidement. Selon Agoria, il serait aussi indiqué d'affiner un certain nombre de critères en la matière.

"Il faut sans tarder faire la clarté sur la prolongation des mesures de crise", conclut Agoria. "Cela permettra d'offrir des perspectives aux entreprises dans une période où elles ont de l'eau jusqu'aux lèvres et où elles doivent prendre des décisions rapides quant à la conservation de leur personnel."

Source: Belga

Nos partenaires