"Les entreprises reportent encore d'un an l'adoption de Windows 7"

29/06/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Voilà du moins ce que prétend l'analyste de Gartner, George Shiffler. Il ne considère pas que l'arrivée de Windows 7 en octobre aura au début un impact gigantesque sur le marché du PC.

Voilà du moins ce que prétend l'analyste de Gartner, George Shiffler. Il ne considère pas que l'arrivée de Windows 7 en octobre aura au début un impact gigantesque sur le marché du PC.

"Même si les réactions à propos de Windows 7 ont été en général assez positives, nous ne nous attendons pas à ce que le marché (du PC) soit sensiblement modifié par ce lancement", estime Shiffler. "A moins que Microsoft n'organise une énorme campagne de marketing pour soutenir Windows 7, nous pensons que les consommateurs achèteront simplement le nouveau système d'exploitation au moment où ils acquerront un nouveau PC en replacement ou non d'un ancien ordinateur. En ce qui concerne les utilisateurs professionnels, nous pensons qu'ils vont postposer encore d'un an au moins l'adoption du nouveau système d'exploitation. Et ce jusqu'à ce qu'ils aient testé pleinement leurs applications sur celui-ci."

En soi, cela ne doit pas être une mauvaise nouvelle pour Microsoft. Les réactions à propos de Windows 7 demeurent en effet bonnes, et la société mettra sans aucun doute sur pied une gigantesque campagne de marketing. En outre, Windows 7 pourra bénéficier d'un regain du marché des PC peu après son lancement en octobre. C'est du moins l'avis des analystes de Gartner qui distinguent des signes de reprise sur le marché mondial des PC. Selon eux, il y a de fortes chances que le quatrième trimestre affiche déjà une croissance positive. En 2010, la progression devrait atteindre 10,3 pour cent.

Sur base des plus récents chiffres, Gartner déclare que le recul des ventes de PC ne sera cette année que de 6 pour cent à 274 millions d'unités écoulées, ce qui est nettement mieux que les -9,2 pour cent prévus par les analystes en mars. Sur le marché à la consommation, les résultats sont déjà meilleurs qu'attendu. Le marché professionnel, lui, continue à éprouver des difficultés.

Les ventes de PC de bureau régresseront cette année de 15,7 pour cent à 125 millions. Le chiffre d'affaires diminuera, lui, de 26,6 pour cent. Le nombre d'ordinateurs mobiles écoulés (laptops, mini-notebooks) grimpera de 4,1 pour cent à 149 millions, mais le chiffre d'affaires reculera de 12,8 pour cent en raison de la chute permanente des prix.

"Les utilisateurs prolongent la vie de leur PC et retardent son remplacement, en réaction à la récession économique", poursuit Gartner. "La bonne nouvelle, c'est que les remplacements postposées ne sont pas perdus. Les ventes devraient donc nettement croître en 2010 et 2011, ce qui fera encore remonter le marché plus nettement."

Nos partenaires