Les entreprises rénovent plus vite leur réseau, mais omettent les patchs

22/11/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Datanews

Les entreprises renouvellent leur réseau plus rapidement que ce qui est techniquement nécessaire. Mais même si ces rénovations s'avèrent généralement plus intéressantes, des pratiques de sécurisation évidentes sont souvent laissées de côté.

Les entreprises rénovent plus vite leur réseau, mais omettent les patchs

. © .

Aujourd'hui, les réseaux sont remplacés assez souvent avant même la fin de leur cycle de vie. Selon le Network Barometer Report de Dimension Data, 58 pour cent des réseaux sont à présent 'actualisés', ce qui représente une croissance de 11 pour cent par rapport à il y a un an.

C'est la première fois en cinq ans que les réseaux sont rénovés plus vite que prévu, ce qui indique, selon l'acteur technologique, que les entreprises souhaitent ainsi miser sur la numérisation, comme l'introduction de postes de travail mobiles, de possibilités collaboratives, de l'internet des choses et de l'automatisation.

Dimension Data base ses conclusions sur sa propre enquête effectuée auprès de 320 entreprises (représentant 97.000 appareils réseautiques) dans 28 pays tout au long de l'année 2015. DiData a ainsi observé entre autres que seul 0,4 pour cent des appareils supporte le 'software defined WAN'. Il y a certes de l'intérêt de la part des entreprises, mais les réseaux à pilotage logiciel sont encore relativement nouveaux dans la pratique. Le support d'IPv6 a crû de 21 pour cent en 2014 à 41 pour cent en 2015.

Ce qui est neuf n'est pas toujours plus sûr

La règle, c'est que le nouvel équipement est généralement mieux sécurisé par défaut. Mais tel n'est pas toujours le cas dans la pratique. 76 pour cent des appareils examinés par DiData se caractérisaient par une faille sécuritaire connue au moins, contre 60 pour cent l'année précédente.

Pour ce qui est de l'Europe, le nombre d'appareils caractérisés par une faille sécuritaire au moins est passé de 51 pour cent en 2014 à 82 pour cent en 2015. "L'on observe chez différents clients, surtout en Europe, que l'on envisage davantage un renouvellement stratégique de l'équipement réseautique, mais que l'on accorde moins d'attention à la maintenance opérationnelle quotidienne. En n'actualisant pas leur équipement au moyen des patches (correctifs) logiciels, les entreprises risquent de rendre leur réseau moins sûr", affirme encore Didata dans son rapport.

En savoir plus sur:

Nos partenaires