Les entreprises moyennes investissent davantage dans l'IT que les grandes

29/04/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Même si leur ambition en matière d'utilisation IT est moins grande que celle des grosses sociétés, les entreprises moyennes (occupant de 500 à 1.000 collaborateurs) ont augmenté plus rapidement leur budget IT. Voilà ce que démontre une étude réalisée par le cabinet d'analystes IDC.

Même si leur ambition en matière d'utilisation IT est moins grande que celle des grosses sociétés, les entreprises moyennes (occupant de 500 à 1.000 collaborateurs) ont augmenté plus rapidement leur budget IT. Voilà ce que démontre une étude réalisée par le cabinet d'analystes IDC.

IDC a interrogé 196 entreprises occupant de 500 à 1.000 collaborateurs à propos de leurs projets IT. La moitié des entreprises déclarent avoir augmenté leur budget IT en 2008. C'est quelque peu plus que les grandes sociétés. En outre, les investissements y sont aussi quelque peu plus élevés. Les principaux domaines d'investissement sont la sécurité, la modernisation de l'infrastructure et les applications.

Les entreprises moyennes visent une amélioration plus rapide de leurs niveaux d'alignement et de services que les grandes sociétés, en prenant des conseils auprès de consultants. La sous-traitance y est aussi déjà appliquée, et un tiers des entreprises déclarent vouloir s'y lancer ou y injecter plus d'argent. Dans les entreprises moyennes, la réduction des coûts constitue l'incitant principal, alors que les grandes sociétés allèguent surtout la raison de l'innovation du métier.

Pour IDC, les entreprises moyennes suivent manifestement l'évolution de la réflexion IT des grandes sociétés, mais elles accusent encore un retard de quelques années. Elles possèdent en outre moins de compétences et d'expérience IT, de sorte qu'elles sont davantage dépendantes des fournisseurs externes. Selon IDC, le marché doit réagir, tout en sachant que les entreprises moyennes se considèrent souvent comme de grandes organisations. Elles préfèrent donc éviter l'offre de type PME au profit d'une approche plus focalisée et spécifique au secteur.

Nos partenaires