Les enchères de la 4G rapportent 360 millions d'euros

13/11/13 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Datanews

Les trois lots des enchères de la bande de fréquences 800 MHz ont rapporté 360 millions d'euros à l'Etat, soit exactement le montant espéré.

Les enchères de la 4G rapportent 360 millions d'euros

Les trois lots des enchères de la bande de fréquences 800 MHz ont rapporté 360 millions d'euros à l'Etat, soit exactement le montant espéré.

Les trois lots ont été attribués, comme l'on s'y attendait, à Base, Belgacom et Mobistar, les seuls candidats intéressés pour le spectre mis aux enchères. Chaque opérateur recevra deux blocs de 10 MHz entre 791 et 862 MHz. Ils verseront chacun 120 millions d'euros pour pouvoir les utiliser pendant vingt ans.

Cette bande de fréquences sera surtout exploitée pour accélérer le déploiement de la 4G. Les fréquences plus basses conviennent en général mieux pour une couverture à l'intérieur des bâtiments et dans des zones décentrées. En échange, les opérateurs s'engagent à couvrir dans les trois ans à venir 98 pour cent de la population au moins des communes non encore desservies.

Le résultat des enchères n'est pas une surprise dans la mesure où l'on savait que l'IBPT en avait fixé le montant à 360 millions d'euros. Il n'y eut pas non plus de combat d'enchères avec trois candidats seulement pour trois lots. Les enchères s'avèrent aussi intéressantes pour les gouvernements régionaux. En effet, si quatre-vingts pour cent du montant atteint restent au fédéral, les vingt autres prennent la direction des communautés. La raison en est que la bande de fréquences vendue aujourd'hui était initialement utilisée pour le signal TV analogique, qui est une compétence régionale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires