Les éditeurs de journaux européens fâchés sur Google News

19/05/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les éditeurs européens de journaux sont irrités par Google. Ils reprochent au moteur de recherche internet de leur ôter le pain de la bouche en annonçant son désir de vendre des espaces publicitaires sur des sites comme Google News qui compilent essentiellement l'actualité des journaux.

Les éditeurs européens de journaux sont irrités par Google. Ils reprochent au moteur de recherche internet de leur ôter le pain de la bouche en annonçant son désir de vendre des espaces publicitaires sur des sites comme Google News qui compilent essentiellement l'actualité des journaux.

"Cela va affecter les revenus tirés des sites web des journaux", affirme l'European Newspaper Publishers' Association (ENPA) dans un communiqué. L'organisation y ajoute que Google enfreint ainsi des accords conclus précédemment.

"L'annonce récente de présenter de la publicité sur Google News engendrera davantage de difficultés que de solutions. Cela devrait en tout cas porter atteinte aux rentrées publicitaires des journaux dans leurs éditions en ligne et créer des obstacles pour des partenariats éventuels avec Google basés sur la confiance et le respect des règles", peut-on encore lire.

L'ENPA a toujours défendu le principe de laisser toute liberté aux éditeurs individuels de décider quel contenu peut être utilisé et mis à disposition sur Google News ou sur d'autres sites web, et quel prix doit être payé dans ce but ou quelle compensation doit être accordée.

Pour pouvoir gérer leurs affaires, les collecteurs d'informations comme Google dépendent du 'contenu' produit par les autres qui sont en général les journaux. "Sans contenu offert par notre secteur, des services tels que Google News ne seraient pas viables et n'auraient probablement même jamais existé", selon l'ENPA.

"Les éditeurs de journaux investissent quotidiennement dans la création et la diffusion d'un contenu de qualité. Pour que les journaux demeurent rentables, ils ont eux-mêmes besoin de la publicité, y compris de celle paraissant sur leurs sites web", ajoute l'ENPA. L'association invite dès lors les éditeurs à envisager des actions juridiques à l'encontre de Google.

L'ENPA est une organisation internationale qui défend les intérêts des éditeurs de journaux européens. L'association représente plus de 5.200 titres de journaux nationaux, régionaux et locaux, édités dans 23 pays européens.

Source: Belga

Nos partenaires