Les données issues des compteurs intelligents stockées dans une 'clearinghouse' centrale?

04/12/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le gestionnaire flamand du réseau de distribution Eandis envisage la création d'une 'clearinghouse' centrale, à savoir une plate-forme ICT d'échange des données qui proviendront à terme des compteurs intelligents.

Le gestionnaire flamand du réseau de distribution Eandis envisage la création d'une 'clearinghouse' centrale, à savoir une plate-forme ICT d'échange des données qui proviendront à terme des compteurs intelligents.

Comme on le sait, Eandis est pour l'instant activement occupé à réaliser un premier projet-pilote (dans la région de Malines) consistant en l'installation de compteurs intelligents. Ces compteurs peuvent non seulement être lus à distance, mais aussi assurer une meilleure gestion de la consommation électrique et donc du réseau. L'objectif final est d'en arriver à un réseau intelligent (smart grid).

Ce premier projet-pilote porte sur l'installation de 4.000 compteurs. Actuellement, les relevés topographiques ont été faits, et l'on procède à leur analyse. L'équipement pourrait dès lors être bientôt commandé, ce qui permettrait de mettre en place les premiers compteurs durant le deuxième trimestre de 2010. Si ce projet-pilote est réussi, il sera suivi d'un second qui prévoit l'installation de 40.000 compteurs. Pour ces deux tests, un montant de 135 millions d'euros est prévu. Si l'évaluation est positive, le déploiement général débutera en 2014, de sorte que d'ici 2019, chaque ménage flamand soit équipé d'un compteur intelligent. L'ensemble du projet reviendra à 1,5 milliard d'euros.

La lecture des données de ces compteurs pourrait se faire via power line communication (PLC, communication des données via le réseau électrique même) ou via GPRS, dit-on chez Eandis. Mais alors que l'an dernier, Eandis avait encore des questions à propos de la gestion de ces données, le gestionnaire fait à présent une proposition personnelle. "Nous nous concertons avec diverses parties en vue de créer une 'clearinghouse' centrale, à savoir une banque de données. Cela pourrait se faire soit au niveau régional, soit au niveau fédéral", déclare Erwin Herzeel d'Eandis. "Cette plate-forme ICT devra garantir un échange de données fluide et standardisé entre les différents acteurs du marché de l'énergie (gestionnaires de distribution, régulateurs, fournisseurs,...). Sans cette 'clearinghouse', nous devrions travailler sur la base d'échanges bilatéraux, ce qui représenterait une quantité gigantesque de données. A titre d'exemple, nous échangeons quelque 500.000 messages par an rien qu'avec un fournisseur."

Nos partenaires