Les directeurs TIC peu sensibles à l'environnement

11/07/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Au moment de l'acquisition de nouveau matériel, les directeurs des TIC recherchent rarement la solution la plus écologique. C'est ce qui ressort d'une enquête de Brocade.

Au moment de l'acquisition de nouveau matériel, les directeurs des TIC recherchent rarement la solution la plus écologique. C'est ce qui ressort d'une enquête de Brocade.

En dépit des préoccupations internationales en matière de climat et des menaces de crise énergétique, les décideurs TIC font preuve d'une bien piètre conscience écologique. Quarante pour cent des directeurs TIC taxent la conscience environnementale de leur entreprise de "presque inexistante" ou de "totalement inexistante". Lors de l'acquisition d'un nouveau matériel TIC, son caractère écologique est rarement pris en considération. C'est ce qui ressort d'une enquête du fournisseur de réseaux et de communications Brocade auprès de 8000 décideurs TIC européens (directeurs et managers) du Benelux, d'Allemagne, de France, de Grande-Bretagne, d'Espagne, d'Italie, d'Autriche et de Suisse.

Le caractère environnemental des produits est déterminant pour moins d'un cinquième des personnes interrogées dans le cadre de l'acquisition de nouveaux matériel et logiciels. Les décideurs TIC du Benelux se détachent du lot, puisqu'un quart environ des managers de ces trois pays indique qu'il préconise l'achat de matériel TIC plus respectueux de l'environnement.

Selon les chercheurs, la sensibilisation aux conséquences nocives de l'utilisation des TIC pour l'environnement serait plus élevée en Allemagne et au Benelux. Près d'un quart des personnes interrogées dans ces pays indiquent que les collaborateurs suivent une formation en utilisation rationnelle de l'énergie.Trois quarts des participants déclarent utiliser l'énergie avec autant de parcimonie au bureau qu'à domicile. Selon les enquêteurs, il apparaît ainsi que l'utilisation rationnelle de l'énergie ne se limite pas aux endroits où les intervenants en supportent les frais seuls.

Une autre étude auprès de 350 entreprises britanniques montre que les "initiatives vertes" réduisent à peine les charges opérationnelles des entreprises. Un cinquième des entreprises interrogées déclarent suivre une politique "verte". Douze pour cent des entreprises de ce groupe indiquent réaliser des économies en utilisant des solutions TIC écologiques. En revanche, pour 65 pour cent des entreprises avouant mener une politique environnementale, il n'apparaît pas clairement si le matériel TIC vert fournit des avantages en termes de compression des coûts en plus des avantages environnementaux.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires