Les développeurs annoncent la fin officielle du format mp3

16/05/17 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Les inventeurs du mp3 à l'institut Fraunhofer allemand ne renouvelleront plus leur licence sur le très connu format musical.

Les développeurs annoncent la fin officielle du format mp3

© Belga

Après plus de deux décennies, l'institut annonce renoncer à ses licences sur certains brevets et logiciels liés au mp3. Même si le format mp3 est encore et toujours populaire auprès des consommateurs, il y a, de l'aveu même de ses auteurs, à présent des "codecs audio plus efficients, offrant des possibilités sophistiquées". L'institut Fraunhofer est également en charge du développement du format AAC utilisé pour des services tels iTunes. La famille AAC et d'autres formats modernes offrent, selon l'organisation, "davantage de possibilités et une qualité audio supérieure à des débits binaires nettement moindres par rapport au mp3".

Le non-renouvellement de la licence ne signifie cependant pas que vos mp3 s'arrêteront subitement de fonctionner. Vous pourrez encore et toujours en acheter et en utiliser. Cette annonce est plutôt symbolique dans la mesure où le mp3 est à présent officiellement considéré comme un format désuet, ce qui pour beaucoup représente la fin d'une ère.

Le mp3 a été mis au point dans les années 80 et 90. Il avait ceci de révolutionnaire que les gens n'étaient alors plus dépendants des cassettes ou des CD. La capacité de stockage qui était nécessaire pour la conservation des fichiers musicaux a pu ainsi être réduite de 75 à 95 pour cent. Cette réduction fit aussi en sorte que les fichiers purent être plus aisément partagés en ligne. Cela généra en fin de compte la percée de programmes poste à poste (peer-to-peer) tels Napster, un facteur qui contribua du reste énormément à l'avènement du piratage et des téléchargements internet illégaux. Ce changement, l'industrie musicale ne l'a jamais tout à fait surmonté. Il ouvrit aussi la voie à des appareils comme l'iPod, capable de stocker des milliers de chansons.

En savoir plus sur:

Nos partenaires