"Les dépenses IT vont diminuer de 6,8 pour cent"

03/11/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

En 2009, les dépenses ICT vont reculer de 6,8 pour cent. Voilà ce qu'a déclaré Peter Sondergaard, SVP Research de Gartner, lors de son discours d'inauguration de Gartner ITxpo 2009 à Cannes. "Ce n'est qu'en 2012 qu'on atteindra de nouveau le niveau de 2008. C'est l'année la plus difficile de l'histoire de l'IT."

En 2009, les dépenses ICT vont reculer de 6,8 pour cent. Voilà ce qu'a déclaré Peter Sondergaard, SVP Research de Gartner, lors de son discours d'inauguration de Gartner ITxpo 2009 à Cannes. "Ce n'est qu'en 2012 qu'on atteindra de nouveau le niveau de 2008. C'est l'année la plus difficile de l'histoire de l'IT."

En 2009, on investira globalement quelque 2,3 trillions de dollar dans l'IT contre 2,5 trillions l'an dernier. Le recul touche quasiment tous les secteurs: software, hardware, télécoms et services. Depuis la crise précédente en 2001, le secteur IT a connu quelques années en or et ce jusqu'à cette année, où il s'affaisse.

"Aujourd'hui, ce sont les pouvoirs publics qui semblent être les nouveaux marchés émergents pour l'activité IT", poursuit Sondergaard, qui y est encore allé de quelques autres déclarations étonnantes. C'est ainsi qu'il voit la Silicon Valley perdre son rôle de guide, lorsque le marché reprendra des couleurs: "Rien ne sera plus pareil."

Toujours selon Gartner, 2010 sera une année plane, durant laquelle les risques et les coûts pourraient être en équilibre. "L'an prochain, les dépenses IT croîtront de 2,3 pour cent et à partir de 2011, une hausse accélérée se fera sentir. Nous nous attendons à ce que la véritable reprise soit amorcée en 2012."

Le congrès ITxpo organisé à Cannes est cette année entièrement placé sous le signe du retour à la croissance. Les entreprises doivent anticiper et stimuler cette croissance à partir de leur département IT. "Créez de la capacité", a déclaré Gene Hall, CEO de Gartner. Réagir correctement aux événements est un autre message auquel on accorde beaucoup d'attention à Cannes.

Gartner cible ainsi le concept relativement nouveau de l''event processing', où un ordinateur peut immédiatement réagir à des événements du monde extérieur. Il ne suffit pas d'accélérer les méthodes de calcul existantes ou de faire travailler plus intensément les collaborateurs, mais c'est toute l'infrastructure qui doit être adaptée, en accordant la priorité à la réaction aux changements externes.

Et croyez-le ou pas, les réseaux sociaux sont également un sujet brûlant à Cannes. Le message adressé aux CIO, c'est qu'ils doivent voir la réalité en face. "Un profil sur LinkedIn ou sur Facebook est parfois nettement plus précis que des profils issus du département RH propre. Bannir ces sites n'a aucun sens, puisqu'ils feront de toute façon toujours plus partie des services externes."

Nos partenaires