Les dépenses IT : un mal nécessaire ?

26/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 25/07/06 à 23:59

Source: Datanews

Trois quart des entreprises belges consacreraient plus de la moitié de leur budget IT à des projets "défensifs" qui ne contribuent pas directement à la croissance du chiffre d'affaires.

Une enquête menée au Benelux par Coleman Parkes à la demande de Citrix indique que dans une large majorité d'entreprises, plus de la moitié des budgets informatiques ne sont pas "investis", mais plutôt "dépensés" dans des projets qui ne visent pas directement à augmenter le chiffre d'affaires. Aux Pays-Bas, le pourcentage d'entreprises ayant ce profil budgétaire serait de 84 pour cent et en Belgique, 75 pour cent.6 pour cent des entreprises sondées avouent que l'essentiel de leur budget IT (au moins 60 pour cent) est consacré à des projets de "compliance" visant à se mettre en ordre avec des règlements ou législations. Plus généralement, la plupart des entreprises sondées sont incapables de chiffrer précisément le pourcentage consacré à la mise en conformité, mais elles observent que ce pourcentage a augmenté à un rythme soutenu ces dernières années.A peine un quart des entreprises belges sondées et 17 des entreprises néerlandaises prétendent investir majoritairement dans des projets IT qui génèrent directement plus de revenus."Dépenser beaucoup d'argent pour des projets qui rapportent peu ou prou n'est pas seulement déplorable pour le business, mais aussi pour l'image de l'IT. Alors que de nombreux acteurs s'efforcent ces dernières années de mesurer le retour sur investissement de l'IT, on se rend compte avec douleur que tant d'argent est encore englouti dans une sorte de trou noir," ose conclure Rob van der Hoeven, area vice-president de Citrix.

Nos partenaires