Les cybercriminels visent surtout les codes PIN

16/04/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

La cybercriminalité touche essentiellement le secteur des services financiers. Voilà ce qui ressort d'un rapport établi par Verizon Business.

La cybercriminalité touche essentiellement le secteur des services financiers. Voilà ce qui ressort d'un rapport établi par Verizon Business.

En tout, Verizon Business a examiné 90 cas de vol de données, ce qui représente pas moins de 285 millions d'enregistrements de données dérobés. Le secteur des services financiers en représente 93 pour cent, en nette augmentation par rapport à l'année précédente. Cette hausse résulte des récents développements dans le domaine de la cybercriminalité. C'est ainsi que Verizon Business distingue une "croissance explosive" du vol de codes PIN, lesquels sont ensuite proposés sur le marché noir.

Pour dérober les codes PIN, les cyber-malfaiteurs mettent d'ailleurs le paquet. C'est que la fraude aux codes PIN rapporte en général des montants élevés. Les voleurs n'hésitent donc pas à innover pleinement sur le plan de leurs méthodes d'attaque: ils conçoivent de nouvelles procédures et développent de nouveaux outils. La toute nouvelle génération de malware peut par exemple lire les données de la mémoire, dans l'espoir d'accéder ainsi aux précieux codes PIN.

Les attaques ultrasophistiquées ne représentent certes que 17 pour cent des cas de vol de données, mais d'un autre côté, ce pourcentage relativement bas concerne quand même 95 pour cent du nombre total d'enregistrements dérobés. Cela démontre en suffisance que les pirates motivés savent où et ce qu'ils doivent attaquer.

En 2008, on a volé davantage de données électroniques qu'au cours des quatre années précédentes réunies. Pour ce qui est de l'origine géographique des tentatives de vol, Verizon Business recense surtout une forte hausse en Europe de l'Est, en Asie de l'Est et en Amérique du Nord. Ces régions représentent conjointement pas moins de 82 pour cent de toutes les attaques externes. Seuls 20 pour cent de tous les vols de données sont attribués à des initiés: un résultat étonnant car en général, on estime que la plupart des fuites de données sont causées par des collaborateurs internes.

Nos partenaires