Les 'cybercriminels' recrutent parmi l'élite universitaire

11/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 10/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Les organisations de malfaiteurs sur internet tenteraient, selon un rapport de l'entreprise de sécurité McAfee, de recruter les étudiants parmi les plus doués pour perpétrer leurs actes délictueux. L'e-criminalité serait plus rentable que le commerce de la drogue.

Des procédés et des tactiques dignes du KGB, voilà comment sont qualifiées sur Cnet les tentatives de recrutement des cybercriminels. Des bandes organisées écumeraient les universités, les clubs informatiques et les forums internet à la recherche d'hommes de paille convenant pour leurs méfaits. Voilà ce qu'indique l'entreprise de sécurité McAfee dans un rapport annuel relative à la criminalité sur internet. La société tire en partie ses informations de sources au sein même d'organisations en charge de la sécurité de l'état, comme le FBI.Certains gangs attirent également de bons élèves qui n'étudient pas l'informatique, les paient pour suivre des cours en cette matière, puis les utilisent dans leurs activités. Les étudiants créent des virus informatiques, procèdent à du vol d'identités et à du blanchiment d'argent sale. Leurs réalisations sont ensuite exploitées dans des attaques de hameçonnage et de spam à grande échelle. Les activités de la criminalité internet rapporteraient plus d'argent que le commerce de la drogue.Il s'agit souvent de jeunes Européens de l'Est qui vivent dans des conditions socio-économiques assez précaires. Ils cherchent du travail, souhaitent aider leur famille et considèrent donc l'internet comme une source de possibilités d'emploi.En outre, McAfee discerne une tendance préoccupante: "Les pirates sont toujours plus souvent utilisés pour se livrer à de l'espionnage industriel. Une activité très lucrative..."

Nos partenaires