Les courriels mobilisent une heure de travail par jour

24/11/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'employé moyen qui dispose d'un PC, consacre quotidiennement une heure de son temps de travail à lire ses courriels, ainsi qu'à y répondre.

L'employé moyen qui dispose d'un PC, consacre quotidiennement une heure de son temps de travail à lire ses courriels, ainsi qu'à y répondre.

Voilà ce qu'on peut lire dans le Sunday Telegraph. Quiconque revient au travail après une période de congé et active son ordinateur, sait à l'avance ce qui l'attend: des dizaines, voire des centaines de courriels dont le traitement exigera une bonne partie de sa journée. Mais pendant que l'employé exécute ce travail, les courriels continuent d'affluer. Jour après jour. Et comme la plupart des travailleurs manquent de bons filtres, voire d'organisation, comme le démontre une étude réalisée auprès de 4.000 personnes travaillant dans 150 entreprises britanniques, cela signifie qu'ils perdent une heure de travail chaque jour à cause de cet échange de courrier électronique.

Expert Messaging, qui a effectué cette étude et qui est spécialisée dans les problèmes de communication, déclare que cette perte de temps peut cependant être limitée par une meilleure formation des employés quant à la manière de traiter les courriels. "Le courriel est un moyen de communication que nous utilisons tous, mais pour lequel nous n'avons reçu aucune formation ou pour lequel il n'existe pas de 'mode d'emploi'. Il n'est donc guère étonnant que le courriel constitue une cause importante de stress et de manque d'efficacité au travail."

Le rapport sera publié mercredi de manière complète avec une 'charte de l'e-mail' qui, selon Expert Messaging, pourra engendrer une productivité supérieure, moins de stress et une meilleure communication dans l'entreprise.

Quant à savoir si cela pourra réduire le chaos que représente l'e-mail, Nigel Shadbolt, professeur d'intelligence artificielle à l'université de Southampton, émet de sérieux doutes. "Nous n'avons toujours pas déterminé clairement ce qui est acceptable ou non au niveau de l'utilisation des courriels", déclare-t-il. "Certaines entreprises ont déjà interdit à leurs collaborateurs d'envoyer des courriels accompagnés d'une pièce jointe et ont même prohibé l'usage de l'e-mail dans des cas extrêmes. Mais il y a effectivement aussi le problème d'un manque d'attention en raison d'une suroffre de communication. Et comme notre pouvoir de concentration n'est pas illimité et que la journée de travail compte un nombre défini d'heures, nous devons mieux réfléchir à ce que nous envoyons et recevons."

Source: Belga / Sunday Telegraph

Nos partenaires