"Les clients Sun devraient attendre, mais évaluer des alternatives"

23/04/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Après le rachat de Sun par Oracle, les conseils prodigués par le cabinet d'études Gartner diffèrent d'une gamme de produits à l'autre, mais une constante demeure: "Attendez le carnet de route d'Oracle."

Après le rachat de Sun par Oracle, les conseils prodigués par le cabinet d'études Gartner diffèrent d'une gamme de produits à l'autre, mais une constante demeure: "Attendez le carnet de route d'Oracle."

"L'accord Oracle-Sun fait en sorte que pour la première fois, un éditeur de logiciels de premier plan absorbe une entreprise de matériel elle aussi de premier plan", telle est la première analyse posée par Gartner après la spectaculaire annonce de reprise plus tôt cette semaine. Selon les analystes, cet accord entraînera un "changement important sur le marché IT", étant donné qu'Oracle pourrait soudainement commencer à concurrencer IBM et HP en tant que 'powerhouse vendor'. Par ailleurs, Gartner qualifie le montant du rachat d'assez bas, puisqu'Oracle recueillera ainsi un flux de 13,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

En soi, ajoute Gartner, cette reprise arrive à un moment opportun pour les clients de Sun, étant donné que depuis tout un temps déjà, ils avaient des doutes quant à la viabilité à long terme de Sun. De ce fait, les clients devaient commencer à envisager une éventuelle migration. Oracle leur enlève ce souci.

En outre, Oracle est capable d'offrir aux clients de Sun davantage d'options pour l'avenir et ce à différents niveaux technologiques, selon Gartner. Oracle pourra offrir plus de crédibilité à Solaris, estiment les analystes. Sur le plan des bases de données, l'entreprise n'interrompra pas le support de MySQL en tant que produit autonome, même si Oracle supporte aussi d'autres projets open source. Oracle exploitera également à fond les avantages du Java si populaire.

Gartner émet surtout des doutes vis-à-vis de certains éléments des activités hardware de Sun, ainsi que vis-à-vis des produits middleware. Rayon serveurs, Oracle supportera probablement la base installée de Sun, principalement parce que cela lui ouvrira des perspectives logicielles supplémentaires. Mais la question est de savoir quels produits vont surtout intéresser Oracle. Gartner mise sur le fait que x86 et T cadrent mieux avec la stratégie d'optimisation des coûts d'Oracle, et ce plutôt que de continuer à proposer ou à supporter les consommateurs coûteux du style M et les gros serveurs Sparc. Le conseil prodigué par Gartner aux clients hardware: "Ceux qui voulaient tourner le dos à Sun, feraient mieux d'attendre le carnet de route d'Oracle. Quant aux autres, ils doivent essayer de protéger leurs investissements en négociant des contrats de maintenance à (plus) longue durée, surtout pour les systèmes Sparc."

Pour ce qui est du middleware Sun, les analystes de Gartner pensent qu'Oracle n'intégrera que des fragments restreints des produits de Sun, même si le support sera probablement maintenu. Leur conseil est le suivant: "Soyez prudent à propos de nouveaux contrats portant sur les produits middleware de Sun et ce, jusqu'à ce que le carnet de route soit connu." Et d'ajouter: "Les clients middleware devraient évaluer quand même des alternatives et éventuellement même élaborer une stratégie de migration."

Nos partenaires