Les centres de données chaufferont les habitations à partir de 2015

31/12/10 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Datanews

D'ici cinq ans, la chaleur émise par les centres de données sera réutilisée pour chauffer des habitations. Voilà ce que prévoit le géant IT, IBM, dans 'Five in Five', une liste de cinq innovations pour les cinq prochaines années. La chaleur du centre de calculs pourra par exemple être combinée au chauffage urbain, afin de fournir de l'eau chaude aux maisons.

Les centres de données chaufferont les habitations à partir de 2015

D'ici cinq ans, la chaleur émise par les centres de données sera réutilisée pour chauffer des habitations. Voilà ce que prévoit le géant IT, IBM, dans 'Five in Five', une liste de cinq innovations pour les cinq prochaines années. La chaleur du centre de calculs pourra par exemple être combinée au chauffage urbain, afin de fournir de l'eau chaude aux maisons.

Selon Big Blue, la chaleur émise par les processeurs des serveurs peut être recyclée, afin de chauffer l'eau à destination des maisons et des bureaux. L'entreprise a développé à cette fin un système de refroidissement des puces à l'eau. Des tests ont déjà été réalisés pour la réutilisation de cette chaleur qui, sinon, disparait dans l'atmosphère.

Outre la réutilisation de la chaleur des centres de données, IBM considère la 3D comme une importante innovation de ces cinq prochaines années. L'entreprise ICT s'attend à ce que la percée de l'image tridimensionnelle génère toujours plus d'applications. Les premiers écrans vidéo tridimensionnels sont déjà une réalité, mais le géant ICT pense par exemple aussi à la communication avec des collègues ou amis cherchant le contact d'un autre endroit de manière holographique (via une projection en 3D). Star Wars n'est plus très loin...

Toujours selon IBM, les batteries et accus devraient offrir ces prochaines années une puissance décuplée grâce à des améliorations techniques et à de nouveaux développements. Il s'agira par exemple de recharge d'énergie à base d'oxygène et de l'utilisation d'énergie statique (recharge générée par les mouvements) pour les appareils plus petits.

Données issues d'objets courants

Les données d'objets couramment utilisés, comme les téléphones et les voitures (pensez à 'the internet of things') devrait aider les scientifiques de manière toujours plus importante. Aujourd'hui déjà, pour contrôler le trafic routier, l'on recourt aux signaux Bluetooth des GSM. Les services de la circulation peuvent ainsi déterminer les endroits où le trafic ralentit ou est carrément à l'arrêt.

Pour finir, Big Blue affirme que l'analyse sophistiquée des données permettra de prodiguer des conseils plus personnalisés. Grâce à la progression des logiciels d'analyse des données, les gens et les entreprises utiliseront encore davantage les informations personnelles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires