Les câblo-opérateurs néerlandais devront-ils ouvrir leurs réseaux?

06/08/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Il est possible que les deux principaux câblo-opérateurs néerlandais, UPC et Ziggo, doivent bientôt ouvrir leurs réseaux aux services de la concurrence. Voilà du moins ce que souhaite le régulateur Opta.

Il est possible que les deux principaux câblo-opérateurs néerlandais, UPC et Ziggo, doivent bientôt ouvrir leurs réseaux aux services de la concurrence. Voilà du moins ce que souhaite le régulateur Opta.

UPC et Ziggo possèdent conjointement une part de 81 pour cent du marché néerlandais. Le régulateur Opta estime qu'ils jouent un rôle trop dominant et ne s'attend pas à ce que cela change vraiment sans une intervention. Il entend par conséquent contraindre les deux câblo-opérateurs à ouvrir leurs réseaux à la concurrence. "Deux fournisseurs ne suffisent pas pour garantir une concurrence durable sur le marché de la communication électronique", estime Opta. Les concurrents pourraient alors proposer le 'triple play' (internet, téléphonie et télévision) via les réseaux ainsi libérés, sans investir eux-mêmes dans une infrastructure propre. L'opérateur télécom KPN ne pourrait cependant pas utiliser les réseaux d'UPC et Ziggo. L'inverse non plus d'ailleurs.

Il n'est toutefois pas certain qu'on en arrive là. Le régulateur attend les réactions jusque fin septembre, après quoi la Commission européenne devra également se prononcer. Dans le passé, cette dernière s'est toujours montrée réticente à l'ouverture des réseaux câblés. Opta espère cependant que sa proposition entrera en vigueur pour le début de l'an prochain.

En Belgique aussi, le débat à propos de l'ouverture des réseaux des câblo-opérateurs fait régulièrement rage. Le ministre ICT, Vincent Van Quickenborne, a précédemment déjà vivement critiqué le duopole de Telenet et Belgacom. Telenet s'oppose évidemment à l'ouverture de son réseau câblé. Eric Van Heesvelde, directeur de l'IBPT, ne voit lui non plus guère de perspectives dans une telle approche et s'est déjà référé aux jugements négatifs prononcés par la Commission européenne. Reste donc à savoir ce que Bruxelles va décider à propos de la libéralisation des réseaux néerlandais d'UPC et Ziggo.

Nos partenaires