Les budgets IT au niveau de 2005

20/01/10 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

D'abord la bonne nouvelle: au niveau mondial, les budgets IT ne diminueront en moyenne plus (fortement). Ce qui est moins agréable, c'est que la véritable croissance n'est pas encore pour tout de suite.

D'abord la bonne nouvelle: au niveau mondial, les budgets IT ne diminueront en moyenne plus (fortement). Ce qui est moins agréable, c'est que la véritable croissance n'est pas encore pour tout de suite.

Quasiment une croissance nulle: voilà comment on peut qualifier la situation des budgets IT en 2010, à l'examen des chiffres cités par Gartner. La moyenne pondérée à l'échelle mondiale indique une hausse d'1,3 pour cent. Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), le recul sera encore d'1,9 pour cent. Pour cette année, les chiffres correspondent encore et toujours à ceux de 2005, mais affichent néanmoins une amélioration par rapport à la chute mondiale des budgets IT de pas moins de 8,1 pour cent en 2009. Gartner en conclut que 2010 sera l'année du changement.

Au niveau des priorités stratégiques pour l'IT dans les entreprises, le cabinet d'analystes envisage également un glissement: l'attention ne se focalisera plus tant sur les économies, mais plutôt sur l'objectif de créer plus de productivité avec l'IT. Tout en haut du top 10 des priorités business, on trouve en tout cas des projets d'une amélioration des processus business, d'une plus grande utilisation de l'analytique et d'une amélioration de l'efficacité du personnel.

Au niveau technologique, on passerait des "solutions lourdes en autogestion" aux "services plus légers" (comprenez: une gestion plus flexible, plus asymétrique, moins lourde). Les priorités absolues sur le plan technologique en 2010 s'inscrivent entièrement dans ce schéma: virtualisation, informatique en nuage et web 2.0. Selon Gartner, le CIO se préoccuperait dorénavant moins de la gestion de ses ressources et quelque peu plus des résultats qu'il doit aider à faire croître.

En savoir plus sur:

Nos partenaires