Les Britanniques examinent les possibilités du réseau 5G

15/02/13 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

Le 4G n'est même pas encore tout à fait au point qu'entre-temps, l'on examine déjà les possibilités d'un réseau 5G mobile, notamment en Grande-Bretagne.

Les Britanniques examinent les possibilités du réseau 5G

En Grande-Bretagne, l'on effectue des recherches sur un tout nouveau système de radar pour l'industrie aérienne, indique le site web TechweekEurope. Il s'agit de ce qu'on appelle un 'radar passif', une technologie qui n'émet elle-même pas de signaux, mais qui exploite les signaux TV et radio pour détecter par exemple les avions.

Le radar passif libère aussi un spectre de fréquences pour le déploiement de la technologie 5G. Cette technologie mobile de la cinquième génération devrait autoriser des vitesses d'utilisation jusqu'à 200 Mbps. Selon les attentes, l'on pourrait cependant attendre 2020 avant que le 5G ne devienne un standard télécoms. En Grande-Bretagne, l'on injecte des dizaines de millions dans les recherches sur le 5G. Et l'industrie télécoms est du reste occupée sur cette technologie depuis quelque temps déjà.

5G est le successeur du réseau 4G mobile ultrarapide. Belgacom offre actuellement une couverture 4G dans neuf villes et communes belges (Anvers, Gand, Louvain, Liège, Namur, Mons, Hasselt, Wavre et Haasrode). Mobistar est à son tour en train de tester le 4G à Anvers et dans le Grand Duché de Luxembourg. A Bruxelles, la ministre de l'environnement Evelyne Huytebroeck remettra ce mois-ci encore une proposition qui devrait permettre de déployer un réseau 4G dans la capitale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires