Les brevets demeurent très convoités

12/01/07 à 00:00 - Mise à jour à 11/01/07 à 23:59

Source: Datanews

Les brevets font l'objet d'une attention soutenue, non seulement en raison de procès, mais aussi au niveau des demandes. Les entreprises américaines ont ainsi introduit l'an dernier 21 pour cent de demandes de brevet en plus. Pour la quatorzième fois, IBM est le champion toutes catégories avec 3.651 brevets décernés.

IBM mène la danse dans ce classement depuis quatorze ans déjà. Les numéros deux à sept inclus se distinguent cependant aussi. La deuxième place est occupée par le producteur électronique sud-coréen Samsung avec 2.453 brevets. Suivent alors Canon avec 2.378 brevets, Matsushita avec 2.273, HP avec 2.113, Intel avec 1.962 et, enfin, Sony avec 1.810 brevets accordés. Ce classement a été élaboré par IFI Patent Intelligence.Microsoft occupe la douzième place avec ses 1.463 brevets. Le producteur électronique néerlandais Philips est dix-septième avec 901 brevets. Parmi les autres entreprises ICT connues, citons Sun Microsystems en vingt-et-unième position avec 776 brevets, Broadcom à la vingt-huitième avec 660, Cisco à la vingt-neuvième avec 649, Nokia à la trente-deuxième avec 597 et Motorola à la trente-quatrième avec 578.La possession de nombreux brevets est souvent considérée de manière positive au niveau professionnel car cela assure par exemple un flux de rentrées stable provenant des licences. En outre, des portefeuilles de brevets étoffés offrent aux entreprises la possibilité de jouir d'un avantage stratégique lors de négociations, voire de procès, avec des concurrents.Les brevets débouchent toutefois aussi sur des litiges juridiques, souvent dus à des propos vagues et à des recouvrements (supposés ou non). Un nombre croissant d'entreprises recherchent de nouvelles manières de mettre des brevets à disposition de la communauté 'open source' d'une façon juridiquement correcte. IBM en est un exemple bien connu.

Nos partenaires