Les Belges optent pour les médias sociaux pour envoyer leurs bons voeux

02/01/17 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Belga

Les Belges choisissent toujours davantage les médias sociaux tels Facebook, Twitter et des applis comme WhasApp et Instagram pour envoyer leurs voeux de Nouvel An. Le nombre de SMS envoyés à la Saint-Sylvestre continue, lui, de régresser, comme il ressort des chiffres des quatre opérateurs télécoms.

Les Belges optent pour les médias sociaux pour envoyer leurs bons voeux

© Getty Images/iStockphoto

Lors de la nuit du 31 décembre au 1er janvier, Proximus a enregistré 97.981 giga-octets de trafic de données mobiles, soit plus du double que l'année précédente (47.889 giga-octets). Le nombre de SMS s'est établi à 18,1 millions, contre 21,4 millions l'année précédente, ce qui représente un recul de 15,44 pour cent. Il apparaît ainsi que l'échange de voeux a été plus intense à la Nouvelle Année qu'à la Noël, quand Proximus enregistra 78.000 Go de trafic de données mobiles et quasiment 9,8 millions de SMS.

Il en va de même chez Orange avec 46.000 Go de messages de Nouvel An sous la forme de photos et de vidéos notamment. Le trafic de données mobiles a été ainsi de 81 pour cent supérieur à celui de l'année précédente. Le trafic 4G a même crû de 127 pour cent par rapport à 2015-2016. 12 millions de SMS ont été envoyés (31 pour cent de moins qu'en 2016). Chez Orange, le pic a été enregistré aux environs de minuit avec 914 SMS à la seconde. Pour ce qui est des clients de la téléphonie mobile de Telenet, ils ont consommé 13.419 Go (en hausse de 54 pour cent en comparaison avec l'année précédente) et ont envoyé 5,7 millions de SMS (-4%). Quant aux clients de Base, ils ont expédié massivement leurs voeux de Nouvel An via des applications telles WhatsApp et Facebook, ce qui s'est traduit par 27.126 Go, en progression de 61 pour cent (16.888 Go en 2016). Chez Base, l'utilisation du SMS a diminué de 24 pour cent à 7,4 millions (9,7 millions en 2016). Par comparaison, lors du passage de 2010 à 2011, Proximus, Mobistar (aujourd'hui Orange) et Base avaient traité conjointement plus de 113 millions de SMS, un record à l'époque. Ce nombre a donc régressé de plus de moitié aujourd'hui (43,2 millions).

En savoir plus sur:

Nos partenaires